Magazine Culture

Petit détour au Danemark

Par Domvador
 

Avec Yacine nous avons décidé de nous rendre à l'événement Floors Wars qui se déroule tous les ans au Danemark. Cette idée nous a prise fin janvier et c'est avec l'aide de l'association Figure 2 Style que notre projet c'est réalisé. Mon idée était de participer au battle footwork sachant que c'est un domaine que j'affectionne particulièrement. Yacine lui c'est tourné naturellement vers le battle top rock. On c'est donc entrainé spécialement pour ce Floor Wars avec plus ou moins de régularité. Car nos emplois du temps de nous permettaient pas de faire ce que nous désirions.

Nous sommes partis le 20 mars pour Copenhague. L'avion était à 10h20, il n 'y a eu aucun problème avec le métro ce qui est assez rare avec les transports en commun. Yacine est tout de même arrivé hier avec presque une heure de retard grâce à un retard du train. Ce petit incident la mis en rogne mais ce fut rapidement oublié. A l'arrivé au Danemark on constate que le temps est plus mauvais qu'en France et que ce pays ne fait pas partie de la zone Euro. Nous devons donc changer notre argent en « rouble » (la monnaie du Danemark ne s'appelle pas ainsi mais nous ne savons comment la nommé). Nous prenons un taxi et direction l'hôtel. Puis enfin nous nous rendons au lieu de l'événement.

La salle s'appelle le Vega, en approchant nous sommes tout de suite mis dans le bain. Concours de casquette, d'accoutrement colorée digne des meilleurs sapins de noël. C'est le carnaval ou quoi, me demandais-je? Battle de regard et tout le monde se demande qui nous sommes. Je ne vois que des blonds. Nous sommes bien dans le nord de l'Europe et les pays de l'Est sont en majorité. Un peu d'attente et nous pénétrons dans l'enceinte de l'établissement. Le dj met du son, les cercles se font et c'est parti.

Les qualifications crews vs crews commence. Sans être prétentieux je trouve que le niveau est assez moyen. Il y a 80 teams et je m'ennuie rapidement. Je monte m'isoler au dernier étage et pique un petit somme d'un quart d'heure. Plus tard, alors que je suis dans la salle, je retrouve des vieilles connaissances d'Autriche, David Colas et Nono le phaseur des vagabons. Puis ensuite je me retrouve dans un cercle avec les danseurs du Maroc la Hibba King Zoo, Hatouta et Yoriyas. Ils sont contents de me revoir et le plaisir est partagé. Tout de suite nous nous entraînons ensemble.

Une heure passe et le battle toprock débute. Yacine est concentré, il s'échauffe dans son coin, fait quelques échangent avec d'autres toprockers. Je le sens concerné par sa compétition, il espère faire un bon résultat. Il veut représenter le crew. « The Battle Begin », Yacine se retrouve face à un danois et un ukrainien. Le premier n'est pas mauvais mais fait un passage court. C'est ensuite au tour de Yacine. Il commence doucement avec quelques bases et place ensuite ces variantes qui le caractérisent. Bon passage, juste ce qu'il faut me dis-je. C'est au tour de l'ukrainien. Il ne fait que des bases, rien d'intéressant. Il ne m'apprend rien, il récite une leçon. Jugement... C'est l'ukrainien qui sort vainqueur... Je ne comprends pas trop. Yacine aurait put en faire plus mais je ne pense pas qu'il ai été plus mauvais que cet ukrainien. Yacine est déçu et je le comprends, il se remet en question mais ne voit pas ce qu'il a mal fait.

C'est maintenant à mon tour. Je sens la pression montée. Il y a du level mais je pense pouvoir m'en sortir. Je m'échauffe tranquillement, je répète mes variantes pour ne pas les oubliées. J'essaye de me concentrer et me dis que nous y sommes. Je ne dois pas me rater. Comme Yacine je représente mon crew. Je dois danser contre 8 danseurs. Il n'en prenne qu'un seul alors je dois faire le maximum. J'ai les jambes qui tremblent d'excitation. J'ai envie dans découdre rapidement. Lorsque mon tour vient je ne réfléchis plus. Je me laisse entraîner par la musique que j'accompagne de mes pass pass. J'essaye d'être musicale et subtile tout en restant original. Mon passage terminé je me dis qu'il était trop court. Jugement des jurys. Un... Deux... Trois... Je suis éliminé.

Avec Yacine nous sommes légèrement dégouté alors nous décidons de sortir prendre l'air. C'est parti pour Copenhague bye Night. La ville est belle mais bon on s'en fiche. Nous avons perdu. La seule chose que nous désirons c'est rentré, ce qui sera chose faite le jour suivant. Nous retrouvons donc la France, Dijon et notre crew Figure 2 Style.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Domvador 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines