Magazine Culture

Tout est relatif, en économie comme en politique

Par Robertandco

Et pendant ce temps...

En France, on a des valeurs fortes : fondatrices de la république, chevillées à l'histoire nationale, revendiquée par toute la population (celle qui a le droit de dire qu'elle est française en tout cas). Si on se fie aux derniers discours de notre Président, il a la ferme intention de veiller personnellement à ce que ces valeurs soient respectées… Mais ! C'est valable pour ceux qui le font suer, entre autre via l'augmentation du taux de chômage parce qu'ils ne veulent pas trouver un travail. Le principe d'égalité par exemple, ceux qui ont les moyens de payer à Mini-Lui-Même des paniers-terroirs-caviar ou des vacances aux Baléares peuvent s'assoir dessus. Comme Antoine Zacharias, pour prendre encore un exemple au hasard.

Pour une rapide introduction aux faits, vous pouvez consulter :

Le Point    ou    Le Monde    ou    L'Humanité

(et vous remarquerez au passage que Robert a pris soin de varier les sources tout en évitant Le Figaro)

*****     *****     *****     *****     *****

Après avoir soulevé, il y a peu le problème des caïds de banlieues, ce soir, Robert va vous faire une nouvelle démonstration de l'intransigeance française en matière de délinquance en tout genre. Bon, il a passé un Bac L, donc il ne va pas vous la faire trop mathématique non plus, ne flippez pas !

Des lecteurs sont surement au courant, parce que c'est une info dont on a été bombardé ces derniers jours : un procès est intenté à Mr Zacharias pour détournement de flouze et autre sombre histoire de mallette. Soit disant qu'il aurait manœuvré dans les coulisses de son ancienne boite, Vinci, géant français du BTP, qu'il aurait placé savamment ses pions afin que toute la direction valide le plus légalement du monde son augmentation exponentielle de salaire et quelques émoluments tel un cadeau de départ de 12,8 millions d'euros ou une retraite à 2,1 million

Robert ne rentrera pas dans la polémique ; il est encore incapable de faire la différence entre un Comité d'Entreprise, un Comité Directoire et un Conseil de Surveillance (qui vu le nombre d'affaires où ils sont impliqués, toutes entreprise confondues, ne semblent d'ailleurs pas surveiller grand-chose)…

Robert se concentrera sur la peine que risque Monsieur Zacharias.
Tout d'abord, 5 ans de prison. Vu le statut social de l'homme, encore plus high que celui de Mini-Mamour, dans l'éventualité qu'il finisse derrière les barreaux ce seront surement ceux d'une cellule VIP avec lit king size, écran plat géant et petits extra au saumon fumé.

Ensuite, une amende de 375 000 €.

Hum !

Pom pom pom…

Comme il faut constamment faire un souci de mise à niveau du peuple dans ce pays où l'on nivèle tout par le bas, Robert se fendra d'une petite comparaison avec lui-même.

Pour l'année 2009, Z (on va l'appeler comme ça) a donc jouit de 2 100 000 € de retraite cumulé à (si on divise sa prime de départ de 12 800 000 € par 4 ce qui constitue le nombre d'années depuis qu'il a quitté son entreprise) 3 200 000 € de rente soit un total de 5 300 000 €. Ne comptons pas les quelques millions d'euros de stocks options auxquels il a également eu droit à son pot de départ, ni les investissements juteux qu'il peut posséder dans des pays devenus gris… Je vous rappelle que Z à la justice sur le dos, soyons cool !

Si on fait un petit ratio de l'amende qu'il encourt, on arrive à 17,86% de ses rentes pour 2009… ce qui ramené à une personne comme Robert (choisi au hasard par lui-même) qui a gagné, pour la même année de référence, 3 944,15 € (malgré son statut d'étudiant vivant tranquillement chez sa mère donc pas forcé de se crevez à la tâche il tient à participer à la cotisation retraite de ses aînés et à préparer son PEL pour un F5) ferait une amende de 279, 06  €.

Même pas le prix de son bébé Speedy Vuitton qui lui a coûté 2 dimanches de travail ainsi qu'un quasi triplement des heures pour le mois de décembre.

Ça parait énorme comme ça, pour Robert .  Et il est vrai que ça lui crèverait le porte-monnaie de sortir 279,06€ pour autre chose qu'une paire de chaussure qui déchire sa mère. Pour Z c'est énorme, mais il lui restera tout de même 4,925 millions d'euros pour finir l'année…

*****     *****     *****     *****     *****

Conclusion : La République chère à nos cœurs étant ce qu'elle est, le Robert's L'and lance un appel, officiel et solennel, à toute personne désirant monter une escroquerie légale de grande ampleur : Robert est prêt à se sacrifier pour le port du chapeau, le paiement de l'amende et la marquage à vie du casier judiciaire. Du moment que les sous restes bloqués sur un compte en Suisse ou aux îles Caïman pendant le temps de la procédure, il endurera les 5 ans de prison s'il le faut !

P.S. : Article écrit jeudi 25 mars 2010, avant le verdict (bidon) d'un procès qui l'était tout autant !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Robertandco 613 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte