Magazine Culture

« Des roses rouge vif » - Adriana Lisboa

Par Kornaline

« Des roses rouge vif » d’Adriana Lisboa est un roman remarquablement construit et particulièrement bien écrit. Il retrace l’histoire de deux sœurs, Clarice et Maria Inès, d’abord très proches mais qui ont été séparées peu avant leur adolescence. Elles poursuivront leur vie tant bien que mal, à jamais marquées par les douleurs de leur enfance.

Dès les premières pages, le lecteur est frappé par le style très littéraire de l’auteur et par la beauté de la narration. On ressent parfaitement les atmosphères décrites, des plaines arides de la campagne brésilienne aux chaleurs des faubourgs urbains de Rio de Janeiro. On se retrouve pris par les ambiances parfois très pesantes dans lesquelles évoluent les personnages.

Ces derniers nous sont présentés de façon progressive, au fil de la lecture. D’abord esquissés, ils sont petits à petits dessinés, dans leurs forces, leurs faiblesses et leurs blessures. Pour mieux nous faire partager l’univers des secrets de famille lourds à porter, des non-dits et du silence dans lequel ont grandi Clarice et Maria Inès, rien ne nous est révélé d’emblée. On devine pourtant les douleurs de chacune, ne pouvant véritablement les nommer qu’à la fin.

Le récit sait être léger lorsqu’il décrit des souvenirs heureux, des amours joyeuses ou l’innocence pas encore volée de la petite enfance. Mais comme un refrain, les blessures reviennent, tels les traumatismes des deux sœurs ou de Thomas, le peintre qui se perd d’amour pour Maria Inès. Le lecteur devient particulièrement attentif, est en permanence aux aguets à la recherche de réponses, soufflées d’abord à demi-mots puis complètement révélées dans un chapitre final particulièrement bouleversant, lorsque tous se retrouvent dans la fazenda de Jabuticabais, là où tout a commencé.

Il est rare qu’un roman parvienne à ce point à faire partager à son lecteur les émotions, les ambiances, les ressentis de chaque personnage. La progression de la lecture reste toujours aisée : les pages se tournent en quête de réponses. On est absorbé à la fois par la beauté et le dramatique de l’histoire. C’est un récit d’une grande intensité, fascinant et émouvant.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Kornaline 225 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines