Magazine

JBL Creatures, de drôles de bêtes sur votre bureau

Publié le 16 mars 2010 par Conseilachat

Depuis la première version du modèle Creature, les enceintes atypiques de JBL ont bien changé. Leur design original et leur son plutôt agréable a séduit, mais après utilisation quel verdict ?

JBL Creatures, de drôles de bêtes sur votre bureau
Impossible de parler des JBL Creature sans s’attarder sur leur look. Depuis les premières séries, les enceintes ont marqué bien des esprits. Preuve de leur succès, de nombreuses marques se sont inspirées des JBL ou ont compris l’intérêt qu’il pouvait y avoir à proposer des enceintes différentes.

Les formes tout en rondeurs, les contrôles parfaitement intégrés au design sont une véritable réussite, et l’enceinte surprend, attire le regard.

À l’écoute ?

À l’écoute, les enceintes sont bien moins surprenantes que leur design. Le son est plutôt agréable, mais jamais exceptionnel. Cependant, les enceintes ne se destinent pas à de la hifi haut de gamme. Il s’agit plutôt d’une solution agréable pour les amateurs de films d’action, de jeux vidéos, d’écoute de mp3 qui ne désirent pas investir du temps, de l’argent ou de l’espace dans la création d’un système hifi lourd et plus complet. Les basses sont plutôt nuancées, mais jamais le son général ne transcende. Les satellites, devant assurer aigus et médiums, sont de toute façon trop petits pour rendre pleinement la puissance et les nuances de certains passages. Pour certains films, pour des séquences de jeux vidéos où l’action prédomine, le plaisir sera tout de même au rendez-vous.

Les réglages de grave et d’aigu situés sur le caisson lui-même sont très précis et efficaces, et ils permettent de nuancer le son en fonction de la source, de la pièce… Un point dur permet de trouver la position neutre très simplement.

Des défauts d’ergonomie

Il est dommage que l’interrupteur général se situe derrière le caisson de basse. Il faut alors laisser ce dernier en vue et pleinement accessible, alors que l’intérêt de ce genre de système est justement de pouvoir camoufler le caisson, l’origine des basses n’étant pas reconnue par l’oreille humaine. Avec le système Creature, le sub devra trôner et être accessible, ou vous devrez vous contorsionner pour l’allumer et l’éteindre…

Les contrôles de volume, situés sur l’un des satellites, présentent des défauts de réponses plutôt pénibles. Régulièrement, ils ne fonctionnent tout simplement pas. Il faut alors prendre son mal en patience, ou essayer de faire jouer les connexions situées derrière le caisson de basses. Cela augure malheureusement de problèmes plus graves à venir et fait douter de la qualité de la réalisation de l’ensemble.

Au final

Les JBL Creature sont finalement des enceintes agréables si l’on ne cherche pas la qualité hifi haut de gamme. Leur prix ne les situe de toute façon pas dans cette tranche. Il s’agit d’enceintes amplifiées très agréables en appoint et bien moins cher et bien moins encombrantes qu’un système home-cinema. Elles conviendront parfaitement pour brancher une télévision, un ordinateur, un lecteur mp3, une console de jeu Et grâce à leur look, vous n’aurez plus à cacher vos enceintes dans un coin en vous excusant à chaque fois que vos invités poseront le regard sur elles.

Pour qui possède déjà un amplificateur de qualité, des enceintes de marques réputées existent pour des prix à peine inférieur à celui du système JBL Creature, mieux vaudra se tourner vers cette solution si vous recherchez la qualité de son.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Conseilachat 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte