Magazine Culture

Partenariat Nil Editions – L’extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S Spivet + quelques réflexions sur le livre à l’ère numérique

Publié le 30 mars 2010 par Aventuresheteroclites

Ah là là.

Quand j’ai vu cet après-midi sur

Partenariat Nil Editions – L’extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S Spivet + quelques réflexions sur le livre à l’ère numérique
 que j’allais participer au partenariat avec Nil Editions et que j’allais recevoir L’extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S Spivet, par Rief LARSEN, je me suis dit : ça c’est une bonne journée. J’ai été immédiatement attirée par ce titre dans la liste des livres proposés, c’était celui là et pas un autre. C’est comme ça avec moi. Pour confirmer mon instinct, j’ai farfouillé sur le net. Les critiques (journalistes & lecteurs) étaient mitigées, comme souvent, mais quand j’ai lu que le roman était illustré, avec des notes dans les marges, etc. mon cerveau a fait tilt.

Le titre à rallonge, ça m’a fait rêver. La couverture, encore plus. Et… le comble: le site Internet consacré au roman.

http://www.tsspivet.com/

Ce qui m’a fait réfléchir sur le livre à l’ère numérique. Je trouve ça EXTRAORDINAIRE qu’un roman ait son propre site Internet. Je ne suis pas culcul-la-praline-idéaliste-indécrottable: je sais très bien que ça fait partie d’un plan de communication marketing et le lien pour acheter le bouquin est bien en évidence. Il n’empêche que ça met dans l’ambiance, ça donne envie, enfin en ce qui me concerne. La petite manivelle pour ouvrir la boîte avec le menu du site, c’est irrésistible!

J’entends encore dire que le livre n’a pas d’avenir, que je suis tarée de vouloir travailler dans ce secteur. A ce genre de commentaire, je réponds que je suis passionnée, nuance. « Oui mais les jeunes ne lisent plus, les librairies vont fermer, les bibliothèques sont désafectées, tout ça à cause d’Internet! » et j’en passe. Quoi Internet?! On lit, on achète, on emprunte, on prète, on swap, on commente, on aime, on déteste, mais on lit. La lecture, le marché du livre a évolué, et les modes de consommation avec. Mais on lit toujours.

La lecture n’est pas un loisir pour asocial/e (pas de discriminations), on est plus tout/e seul/e dans son coin avec un bouquin sur les genoux.

On est en 2010 et un roman a son propre site Internet. Intéractif, à l’image du livre à l’ère numérique.


Classé dans :Bouquins

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aventuresheteroclites 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine