Magazine Culture

Jo singe-garçon

Par Vanessav

Jo singe-garçon

© Béatrice ALEMAGNA/ Autrement jeunesse
Sur lequel de mes blogs prescripteurs de livres jeunesse ai-je vu que "Jo singe-garçon" de Béatrice Alemagna était LE livre de l'année 2010 (sans même attendre les autres sorties) ? Je l'ai donc commandé. Je ne dirai jamais assez, sur ce blog comme sur les autres, que mon partage ne se veut que portes ouvertes... je m'enrichis des autres ressentis, des autres blogs, des autres lectures, des autres cuisines, des autres apprentissages... Grâce à cette émulation, je reste en vie, je reste en mouvement (un peu consumériste aussi c'est vrai) mais si pleine d'envies et de folie relative.
Et donc ce livre: un bijou, je confirme. J'avais tant aimé "Gisèle de verre". Il s'agit de Jo qui se prend pour un singe. Par quiproquo, par désinvolture ou mauvais fantasme maternel (elle voulait un beau bébé, il est arrivé avec un physique un peu ingrat), Jo s'est imaginé être autre qu'un petit garçon.
" Elle l'appelait "mon gorillon, mon babouin, mon sapajou", en se penchant chaque soir pour l'embrasser. Voilà pourquoi cette idée s'était glissée dans sa tête comme une feuille dans une enveloppe ouverte et avait, par la suite, formé sa pensée et ses gestes."

Jo singe-garçon

© Béatrice ALEMAGNA/ Autrement jeunesse
Jo se comporte comme un enfant sauvage, sans éducation et sans famille, avec ce qu'il connait des singes : il se balance, se gratte les fesses, mange avec les deux mains, hurle, épouille sa mère. Il est scolarisé et accepté comme "différent". Les parents désœuvrés font tout de même appel à un psychologue. En suivant son conseil, il le laisse vivre sa différence et ne lui passe pas les caprices. Jo va mieux, arrive à rentrer dans le moule, jusqu'au jour où il n'en peut plus et va retrouver sa famille singe. Là, d'autres mœurs, d'autres fonctionnements.
Il est question de cette enfance qui ne rentre pas dans la norme. Jo ne correspondait pas au physique d'un nourrisson, Jo n'avait pas le comportement adéquat, ne voulait pas se conformer aux amitiés sans affinités. Il a cherché sa place, a pris son temps pour faire avec le regard des autres, des adultes, des enfants plus "conventionnels". Il a pratiqué la vie plus sauvage et, de lui-même, réadapte sa façon d'être.


Ce livre parle d'amour filial, du regard d'autrui et de la différence. Superbe !

Jo singe-garçon

© Béatrice ALEMAGNA/ Autrement jeunesse
Les illustrations de Béatrice Alemagna sont toujours aussi déroutantes, du collage, des croquis, des aplats de matière. Il est presque question d'impressionnisme. Les traits du héros sont superbes, assez sauvages... Je le mets en relation avec les illustrations de Dave McKEAN, déstructurées et au style très brut.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vanessav 1193 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines