Magazine Culture

La délicatesse de David Foenkinos

Par Ngiroux

La délicatesse de David FoenkinosNathalie est plutôt discrète.  Elle avait traversé l’adolescence sans heurt, respectant les passages piétons.  À vingt ans, elle envisageait l’avenir comme une promesse.  Elle aimait lire, elle aimait rire. François travaillait dans la finance, c’était un homme plein de vitalité, débordant d’idées et d’énergie.  Passionné, il aurait pu faire n’importe quel métier.

François alors prit son courage à deux mains, il aurait aimé en avoir quatre à cet instant.  Elle est exactement le genre de femme avec qui j’aimerais partir en week-end à Genève.  Surtout que pour lui, c’était vraiment la première fois.

Une rencontre, un mariage, une vie à vivre ensemble : Ils tentaient aussi de garder une vie sociale, de continuer à voir des amis, à aller au théâtre, à faire des visites surprises à leurs grands-parents.  Le temps passait sur cette facilité, sur cette rare habileté des vivants. Mais, il y a un mais.  Accident tragique, François disparaît pour toujours.  Nathalie dans un état second, abruti de calmants, ne cessant de repenser à ce dernier instant entre eux.

Les années s’écoulent.  Un jour ce Markus, compagnon de travail, un homme ponctuel, et aime rentrer chez lui à sept heures quinze précises.  Il n’est pas malheureux dans ce quotidien huilé. Nathalie d’un geste irréfléchi, subitement, colle un baiser à ce Markus, c’était la manifestation d’une anarchie subite sans ses neurones, ce qu’on pourrait appeler : un acte gratuit. Sa première décision fut simple : la réciprocité. Lundi à la première heure il lui rendrait la monnaie de ses lèvres. Mais Markus en est profondément troublé, timide, rangé. « Bien sûr que non : ce n`était pas grave.  C’était tragique.  À la vision des femmes du monde entier qui le rejetaient.  Un ricanement bourdonnait dans ses oreilles. Les images de tous ses malaises remontaient en lui.  Il était un enfant qu’on se moquait dans la cour d’école.»

Malgré tous les obstacles, le patron et les employés de la boîte, malgré ce quelque chose d’incongru dans l’idée de leur relation. Notre couple découvre l’amour.

Rien d’épatant dans ce récit.  La surprise, la nouveauté dans ce roman est le texte, enfin sa livraison, sa tonalité, sa ponctuation, son humour le rende d’une légèreté, d’une fraicheur, d’une extrême délicatesse de cette relation qui nous transporte au-dessus de ce mélo. Tout simplement charmant.

Définition du mot délicat, car délicatesse ne suffit pas pour comprendre la délicatesse.

Délicat

D’une grande finesse ; exquis ; raffiné. Un visage aux traits délicats

Qui manifeste de la fragilité.  Santé délicate

Difficile à gérer ; périlleux. Situation, manœuvre délicate

Qui manifeste une grande sensibilité, du tact.  Un homme délicat.



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ngiroux 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines