Magazine Culture

Passagère du silence de Fabienne Verdier

Par Mango
Passagère du silence de Fabienne VerdierPassagère du silence de Fabienne Verdier
C’est un des livres les plus anciens de ma Pal, que je me suis  décidée enfin à lire  en sachant par avance que j’allais beaucoup l’aimer !C’est d’ailleurs ce qui s’est passé : j’aurais voulu arrêter les gestes quotidiens de ma vie pour me consacrer totalement à cette lecture !
Alors, pourquoi avoir tant attendu ? A question de bon sens,  réponse farfelue ou pleine de sagesse, c’est selon : pour embellir ma Pal, bien sûr !  Si je n’accumule que des livres quelconques, leur nombre me décourage mais si je sais que parmi eux il y a de véritables joyaux, les voir me stimule et me pousse à lire …tout le reste !Comprenne qui pourra !J’aime ce livre parce qu’il allie trois de mes passions les plus fortes actuellement : l’écriture, la peinture, la Chine et son immense culture, que je connais si peu encore! Le tout symbolisé par cet art dont Fabienne Verdier est devenue maître: la calligraphie

Passagère du silence de Fabienne Verdier

Passagère du silence, elle l’a été dix années pendant lesquelles elle s’est consacrée aux secrets de l’art chinois le plus antique, alors combattu et oublié sous Mao.
Passagère du silence de Fabienne Verdier
Son séjour n’avait rien de touristique dans ces années quatre-vingt encore maoïstes. Seul l’apprentissage de son art lui importait, ce qu’elle a très bien réussi puisqu’ après des études brillantes aux Beaux-Arts de Toulouse, elle a tout réappris des meilleurs maîtres de cette ville du Sichuan où elle a vécu loin de Pékin et de l’ambassade française
Passagère du silence de Fabienne Verdier
Son livre est le récit de ces années-là et c’est un livre plein de richesses qui se lit à toute allure, comme un roman d’amour et d’aventures mais que je le relirai lentement maintenant  pour ses moments de silence méditatif sur tous les grands sujets de la vie!  C’est une mine de belles citations.
Passagère du silence de Fabienne Verdier
Je vous renvoie à tous les billets qui en ont parlé et à celui d’Aifelle présentant le dernier ouvrage de Fabienne Verdier : «Entre ciel et terre»
A mes amies, Geneviève et Jeannette, qui, les premières,  m’ont parlé de ce livre et me l’ont offert, lors d’une inoubliable  escapade bretonne,il y a déjà… mais non, c’était hier!
Passagère du silence de Fabienne VerdierDix ans d’initiation en Chine(Albin Michel, 2003, 293 pages)

Retour à La Une de Logo Paperblog

LES COMMENTAIRES (1)

Par Kitty
posté le 27 avril à 10:23
Signaler un abus

J'ai lu ce livre il y a quelques années déjà ; je venais de lire l'autobiographie d'Hélène Grimaud , la pianiste ; j'ai découvert deux femmes passionnantes et passionnées par leur art ; pour moi , ces deux livres sont désormais indissociablement liés ; ils figurent côte à côte ds ma bibliothèque et j'ai la sensation qu'ils entretiennent une relation inédite et fructueuse ...

A propos de l’auteur


Mango 1361 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines