Magazine Culture

De la lecture

Publié le 27 avril 2010 par Theatrummundi
Judas, Asensio.jpg

Voici l’image la plus nette de l’état de damnation, sous la plume de l’errant chérubinique :

 

« Vraiment pauvre est celui qui ne tend plus vers rien.

Que Dieu même se donne à lui, il ne Le prend. »

 

On m’objectera que, dans l’esprit de Silesius, il n’y a là rien d’autre que la nécessité extatique d’abolir, pour trouver Dieu, toute


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Theatrummundi 4200 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine