Magazine Culture

Le rapport de Brodeck de Philippe Claudel

Par Ogresse
Le rapport de Brodeck de Philippe ClaudelLe rapport de Brodeck n’est pas un livre à lire n’importe comment. J’ai fait l’erreur de le lire par petites bouchées alors que j’aurais du le dévorer. En conséquence, il m’a fallu du temps pour m’imprégner de son atmosphère lourde, du style imagé de son narrateur et de sa terrible histoire.
En parallèle avec son rapport sur le meurtre par des villageois d’un étranger farfelu et sans nom, Brodeck rédige son histoire et y raconte sa vérité, le mal qui rode et la culpabilité des hommes, de tous les hommes.

Le style est décousu, on passe d’un fait, d’un personnage à un autre. Brodeck s’en excuse, il est tendu, aux aguets, son texte reflète ces sentiments. J’ai eu un peu de mal à me faire à cette narration à la verticale où les événements ne sont pas dispensés en ordre chronologique mais plutôt à doses homéopathiques.
Le plus gênant pour moi a été d’accepter que les lieux n’aient pas de nom et que l’époque ne soit pas définie (est-ce l’Allemagne, l’Autriche, l’Alsace-Lorraine d’après-guerre ?). En cela, il m’a fait penser au ‘Ruban blanc‘, le film de Michael Haneke, ainsi que pour son côté sobre, efficace et menaçant.

Philippe Claudel nous parle de langue millénaire, de purification, d’étrangers sans utiliser la terminologie habituelle, ce que j’ai au début trouvé frustrant et déstabilisant pour comprendre enfin, à mi chemin, que ce livre était une parabole et non un récit historique. On devine pourtant, malgré le caractère impérissable de cette fable très travaillée, qu’elle se situe probablement dans les années 40, dans un village montagneux et germanophone qui peine à se relever d’une période difficile de son histoire.
Le rapport de Brodeck est un roman qui se mérite et qui, d’ici peu, foi d’Ogresse, fera figure de classique dans la littérature française.

La note de L’Ogresse:
Le rapport de Brodeck de Philippe Claudel

Une lecture commune avec Solenn.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Anthologie permanente : Philippe Jaccottet

    Loriot : oiseau lié au soleil de huit heures du matin, aux ombres encore longues dans les vergers, les truffières.        Les engoulevents sont déjà repartis :... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Palermo solo - Philippe Fusaro

    Palermo solo Philippe Fusaro

    Palermo solo- Philippe FusaroLa fosse aux ours - 192 pages. Le baron est né à l'aube du XXè siècle. Le baron n'a rien vu, ni rien su de ce qu'était le XXè siècl... Lire la suite

    Par  Karineetseslivres
    CULTURE, LIVRES
  • Philippe Delerm - Enregistrements pirates

    Philippe Delerm Enregistrements pirates

    Enregistrements pirates ou des textes courts comme sait si bien les écrire Philippe Delerm. On ne lit pas Philippe Delerm, non, on déguste ses phrases à la... Lire la suite

    Par  Clarac
    CULTURE, LIVRES
  • Blog **/Jean-Philippe BLONDEL

    Blog **/Jean-Philippe BLONDEL

    Dans la série "le mercredi c'est pour les plus jeunes"   Rideau. Pas un mot à son père, c'est décidé, jusqu'à sa majorité. Ce qu'il a fait, cela s'apparente... Lire la suite

    Par  Essel
    CULTURE, LIVRES
  • Incidences de Philippe Djian

    Incidences Philippe Djian

    «Il avait une femme comme passagère, apparemment ivre elle aussi.  Il lui jeta un coup d’œil et s’émerveilla encore une fois qu’un vieux prof en veston et... Lire la suite

    Par  Ngiroux
    CULTURE, LIVRES
  • HAUTEFONTAINE, Philippe

    BiographieJournaliste d’investigation, Philippe Hautefontaine qui compte de nombreux amis dans les services de police et de renseignements, a bourlingué dans... Lire la suite

    Par  Krri
    CULTURE, LIVRES
  • Sarinagara de Philippe Forest

    Sarinagara Philippe Forest

    Gallimard, 2006     Trois itinéraires japonais...   C'est la première fois que je lis un titre de Philippe Forest. j'ai entendu en avant-première un extrait de... Lire la suite

    Par  Sylvie
    CULTURE, LIVRES, ROMAN

LES COMMENTAIRES (2)

Par Zaniate
posté le 14 mai à 10:45
Signaler un abus

Bonjour,

Un commentaire que j'ai posé par ailleurs sur ceux de Gilles pour le même ouvrage...

Je lis actuellement ce livre que je trouve bien écrit, captivant, posant de bonnes questions sur le comportement humain sans en apporter de réponses toutes faites donc amenant à s'interroger sur soi-même. Les commentaires de Gilles et d'Ogresse sont tout à fait pertinents et judicieux. J'ajouterai seulement que les va-et-vient passé-présent sont parfois délicats à suivre. La ponctuation laisse aussi parfois à désirer et ne facilite pas toujours la lecture!

L'absence volontaire de localisation précise évidente dès le début du texte peut amener le lecteur à focaliser son attention sur son identification comme un jeu de piste, ce qui est ludique et éducatif, mais cela peut éventuellement engendrer de la frustration et/ou détourner le lecteur d’autres questions plus fondamentales... Au demeurant, tous les indices parsemés amènent à conclure raisonnablement que l'action se déroule en Autriche près de la frontière allemande (référence à l'occupation hongroise de la capitale, similitudes linguistiques, géographie…). La ville de S. pourrait être Salzburg... Quant à la période, peu de doute là dessus non-plus, les années autour de 1945.

A lire…

Zaniate

Par Zaniate
posté le 14 mai à 10:44
Signaler un abus

Bonjour,

Un commentaire que j'ai posé par ailleurs sur ceux de Gilles pour le même ouvrage...

Je lis actuellement ce livre que je trouve bien écrit, captivant, posant de bonnes questions sur le comportement humain sans en apporter de réponses toutes faites donc amenant à s'interroger sur soi-même. Les commentaires de Gilles et d'Ogresse sont tout à fait pertinents et judicieux. J'ajouterai seulement que les va-et-vient passé-présent sont parfois délicats à suivre. La ponctuation laisse aussi parfois à désirer et ne facilite pas toujours la lecture!

L'absence volontaire de localisation précise évidente dès le début du texte peut amener le lecteur à focaliser son attention sur son identification comme un jeu de piste, ce qui est ludique et éducatif, mais cela peut éventuellement engendrer de la frustration et/ou détourner le lecteur d’autres questions plus fondamentales... Au demeurant, tous les indices parsemés amènent à conclure raisonnablement que l'action se déroule en Autriche près de la frontière allemande (référence à l'occupation hongroise de la capitale, similitudes linguistiques, géographie…). La ville de S. pourrait être Salzburg... Quant à la période, peu de doute là dessus non-plus, les années autour de 1945.

A lire…

Zaniate

A propos de l’auteur


Ogresse 47 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines