Magazine Beaux Arts

Mars-Avril 2010 au Cabaret Voltaire, Dada Haus in Zürich

Publié le 01 mai 2010 par Valentine
Mars-Avril 2010 au Cabaret Voltaire, Dada Haus in ZürichMars-Avril 2010 au Cabaret Voltaire, Dada Haus in ZürichMars-Avril 2010 au Cabaret Voltaire, Dada Haus in Zürich

Mars-Avril 2010 au Cabaret Voltaire, Dada Haus in ZürichCe sera plus calme, me disais-je, après les fêtes, ce sera forcément plus calme, il fait -17 °C et il re-neige. Et bien finalement pas tant que ça : avec au programme de la boutique des valises à l'esthétique Jacques Tati-esque, contenant des outils de cuisine qui vrombissent, des trombones, règle, stylos qui bougent tout seuls sur un bureau magique, truffé en fait d'électronique et d'informatique, programmé par l'artiste StefanMars-Avril 2010 au Cabaret Voltaire, Dada Haus in ZürichDoepner, présent au dernier Ars Electronica de Linz.Et puis après la vidéo de Sweltana Hager sur Emmy Hennings, baronnesse dada, c'est au tour du collectif slovène IRWIN d'investir la crypte. Ils s'interrogent sur la contradiction d'un art sacré, fait pourtant avec des choses de tous les jours : ils ont invité un vrai pope macédonien, à réciter en habit de culte, les poèmes d'Hugo Ball au milieu des icônes et manifestes dadas réencadrés par leurs soins : Cabaret Voltaire, tout est possible !Pendant ce temps, Ivan Moudov, artiste bulgare, venait en voiture depuis Sofia et essayait de passer la frontière suisse avec ses 100 bouteilles de vin "Wine for Opening" série limitée, produite spécifiquement pour le Cabaret Voltaire. Il y a réussi, moralité pour le vernissage, défiant les volcans islandais et les douaniers suisses, nous avons eu le plaisir et le soulagement d'avoir l'artiste et le vin pour une performance suscitant l'adhésion d'un large public débordant d'ailleurs sur la Niederdorfstrasse. "Wine for opening" est un concept et un geste symbolique qu'avait développé Ivan Moudov pour la Biennale de Venise où plutôt que d'investir le pavillon bulgare, l'artiste avait choisi de produire son vin, délicieux au demeurant, de l'offrir et le livrer à chaque pavillon national pour le vernissage, interrogeant la valeur de l'art et soulignant que ce que retient davantage le monde de l'art est la valeur sociale du vernissage, boire entre pairs peut-être plus que les oeuvres elles même. Nous avons souhaité prolonger l'experience et proposer aussi un "Wine for Opening", dans ce lieu dada qui fut d'abord un cabaret.Dans un autre genre, j'ai eu la surprise de voir Adrian accompagné par un Frère Chapman (Dinos ou Jake ?) alors que je les imaginais forcément par paire. Il venait en visite de reconnaissance pour leur exposition au mois de Juin, il a ri dans ma boutique et est reparti avec quelques babioles dadas.Et puis Yona Friedman, gentiment accompagné par Kamel Mennour, nous a fait l'honneur d'une visite où il a échangé avec Tomas Saraceno sur les thèmes du "Merzbau", des utopies et comment les faire advenir : passionnant, fin et revigorant.Pour finir je vous annonce le retour de Cannelle Tanc à Zürich , invitée pendant le Kreislauf 4 & 5, par le prestigieux Architektur Forum en partenariat avec Kunstbulletin pour une exposition : " Le Temps des choses légères" dont je suis la curatrice, vernissage le 8 Mai, pour en savoir plus d'ici le prochain billet , voici le lien ici


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Dossiers Paperblog