Magazine Culture

Thione Seck - "Favori" 2000 Africando

Publié le 04 mai 2010 par Somusic

titre joué: "Yën Bi" (T.Seck)

T.Seck (voix), A.Ndiaye (voix), M.Ngom (guitare rythmique), A.Sarr (guitare solo), C.Ndao (basse), S.Diop (batterie), J.C.Gomies (claviers), N'Diguel Dieng - B.Ndiaye - M.Ndiaye (percussions), A.Hatot (sax), J.Bolognesi (trombone), C.Martinez (trompette)

 

En France, on ne connait de Thione Ballago Seck que son album Orientissime (ou presque) sorti en 2007, et qui associe les rythmes sénégalais à la musique traditionnelle égyptienne. Très ambitieux et plutôt réussi, ce disque est tout de même peu représentatif de ce que l'homme a l'habitude de produire au Sénégal, et on comprend clairement qu'il s'agit là plus d'un coup médiatique de la maison de disques qui tente de faire connaitre cet artiste en Europe, que d'une initiative décidée par le chanteur. Que voulez-vous, les majors dans leurs soucis de rentabilités sont frilleuses et optent souvent pour des produits assidulés et formatés en vue de toucher le public européen.

Avec moi ça ne prend pas et je vous propose donc d'écouter ici un de ses plus beau morceau, Yen Bï, figurant sur l'album Favori sorti en 2000, mais beaucoup plus authentique et percutant que cette tentative d'occidentalisation musicale. Ces gens-là n'ont pas compris où se trouve l'interêt de la musique sénégalaise, musique très rythmée et mélodieuse.

Dès la première frappe de sabar ou de tama, on se retrouve plongé dans les chaudes ambiances festives dakaroises et on ne peux s'empêcher de se trémousser fébrilement. La voix de Thione Seck est toujours aussi belle et emplie de saveurs africaines parfaitement interprétées. Comme souvent il chante Dieu, sa principale source d'inspiration et tente de porter sa parole au travers de sa musique (pour ma part je ne comprends pas, et ce n'est pas plus mal).  

Les batteurs frappent juste et bien, tout comme les autres musiciens, tous de véritables vedettes aux yeux du peuple sénégalais. Il suffit de monter dans un taxi pour s'en rendre compte, ou bien d'observer à quel point cette musique rend joyeux hommes et femmes qui n'attendent que cela pour se lancer dans les plus folles chorégraphies locales.

Sachez que T. Seck a nottamment joué en 1974 avec le fameux et folklorique Orchestra Baobab, et jouit depuis lors d'une très grande notoriété. A noter aussi qu'il demeure le principal porte-parole de la mélodie africaine, et ce malgré l'avênement des nouvelles technologies dont beaucoup d'autres chanteurs africains usent, souvent à mauvais escient. La principale différence réside sans doute dans le fait que lui n'a pas de pas de grandes prétentions, mais qu'il maîtrise parfaitement ce qu'il s'applique à faire depuis maintenant plus de 40 ans, déjà.  

Je pense que vous devriez aimer, surtout avec ce beau soleil qui arrive enfin, idéal pour mettre le coeur en joie.  

Acheter l'album

Myspace


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Somusic 7 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines