Magazine Humeur

L'Europe, un consensus, une seule voix, un seul Président. Voilà la solution!

Publié le 09 mai 2010 par Lopirolon

Saint du jour : Saint Pacôme

Contrepèteries : Il n’y a rien de meilleur que le goût de Mont-Blanc.

Il faut que Junon batte Saturne.

Je manie le béton à la tonne.

La poule pondait quelque part.

Dicton Français : Il faut mépriser l’argent, surtout la petite monnaie (Pierre Desproges)

Dicton Juif : Si vous le voulez, ce ne seras pas un rêve.

Dicton Africain : Celui qui a planté un arbre avant de mourir n’a pas vécu inutilement.

Dicton Occitan : Faire la setmana dels sèt dimenges (faire la semaine des 7 dimanches) = glander.

Proverbe Chinois : Connaître son ignorance est la meilleure part de la connaissance

L’Europe, un consensus, une seule voix, un seul Président. Voilà la solution !!

Les problèmes actuels de l’Europe mettent en avant la gestion et le pilotage même de l’Europe, et personne ne le remarque.

Après que des personnalités fortes et reconnues telles Adenauer, Schumann, De Gaulle et Monnet aient jetés les fondations de l’Europe dans de bonnes conditions, on a pu voir une bataille politique intense pour avoir la Direction d’une Europe la plus élargie que possible.

A l’heure actuelle, forte de ses 27 pays, l’Union Européenne représente près d’un tiers du produit brut mondial soit environ 18500 milliards de dollars (puisqu’il faut toujours raisonner dans cette monnaie dévalorisée). On comprend peut-être plus ainsi pourquoi et qui a intérêt à faire capoter l’Europe. Puissance économique et monnaie forte, l’Europe fait de l’ombre aux USA.

Les problèmes majeurs sont apparus avec le grand élargissement de l’Union Européenne en 1993 et pendant les années qui ont suivi. Faire entrer des pays comme la Pologne en 2004, pays qui a traîné des pieds et demandé des aménagements, la Slovaquie en 2004 ou la Bulgarie et la Roumanie en 2007 relevait de la gageure. On montre la Grèce du doigt maintenant, parce qu’elle a été la première à enfreindre trop gravement les lois d l’Union Européenne. Mais la Grèce n’a pas été la seule, on parle du Portugal, de Malte, de l’Espagne mais l’Italie de Berlusconi et surtout la France du dépensier Sarkozy sont à mettre au ban de l’Europe.

On a vu un Sarkozy se mettre à rêver lors de la Présidence tournante de la France. Se mettre à rêver de devenir le premier Roi de l’Union Européenne. Regardez-le frétiller actuellement, il ne se sent plus, il se veut le sauveur de l’Europe et de l’Euro. Il annule même une visite protocolaire en Russie pendant que Madame Merkel qui a les mêmes problèmes de l’Europe et de l’Euro auxquels se rajoutent des problèmes électoraux, était présente.

Alors qu’est-ce qui ne va pas pour que l’Europe puisse exister dans de bonnes conditions ? Il faut qu’il y ai une voix unique plutôt que des braillards défendant chacun sa position.

A l’heure actuelle, l’Europe a 4 Présidents ou assimilés :

- Une Présidence tournante tous les six mois avec un pays différent. On a pu voir l’efficacité de cette Présidence avec la République Tchèque.

- Monsieur José Manuel Barroso du Portugal Président de la Commission Européenne, il n’est pas élu au suffrage universel mais placé là comme étant le moins mauvais par l’ensemble des pays qui ne veulent pas se faire déborder.

- Monsieur Jerzy Buzek de Pologne Président du parlement Européen. Eh oui ce Monsieur existe mais qui le connaît.

- Monsieur Herman Von Rompuy de Belgique, Président du Conseil Européen, nommé là par les chefs d’Etat.

Il n’y a donc toujours pas de Président réel de l’Union Européenne, Président (ou Présidente) élus au suffrage universel. L’Europe est représentée par quatre faire-valoir grassement payés par les contribuables de l’Europe pour permettre aux Chefs d’Etat de tirer les ficelles.

Alors pourquoi se demander maintenant le pourquoi du fiasco. Que les Sarkozy, Barroso, Berlusconi arrêtent de se croire les détenteurs d’un pouvoir qu’ils n’ont pas. Vous noterez au passage que je n’ai pas cités les noms des autres chefs d’Etat.

Pour que l’Europe et l’Euro existent dans les meilleures conditions, pour que ceux qui se veulent Européens puissent l’être, il faut que l’Europe soit unie, qu’elle parle d’une seule et unique voix, donc :

QU’ELLE AIT UN SEUL PRÉSIDENT ÉLU AU SUFFRAGE UNIVERSEL ET REPRÉSENTANT LES 27 PAYS.

Arrêtez la multiplication des places honorifiques et sans utilité, créée au grès des discussions. Un Président pour l’Europe des 27 pays mais surtout pas Sarkozy, il fait déjà assez de mal à la France.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lopirolon 706 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines