Magazine Cinéma

THE HOST : attention au MONSTRE !

Par Tom

Lorsqu’un monstre aquatique apparaît sur les berges de la rivière Han, à Séoul, c’est la panique ! La fille de l’immature Gang-du (Song Kang-Ho) va être avalée par la terrible créature. Gang-du reste pourtant persuadé que son enfant, Nam-joo (Dae Doona), est toujours en vie. Il décide de partir à sa recherche mais il est rapidement arrêté par des scientifiques qui craignent une mystérieuse épidémie ! La créature serait en fait porteuse d’un virus mortel. Une aventure incertaine commence pour Gang-du et sa famille. Arriveront-ils à ramener Nam-joo saine et sauve ?

Surfant, par intermittence, entre le burlesque, le drame et le fantastique, "The Host" brasse large et se désunit fortement en empruntant de multiples voix (parfois antagonistes) pour arriver à ses fins. Le souci du scénariste/réalisateur Joon-ho Bong d’offrir un film "total", rassemblant rire, larme et action, est bien entendu louable, assez extravagant et rafraîchissant mais le résultat désarçonne et donne un long-métrage inconstant et tortueux.

Il reste bien entendu quelques (trop rares) scènes époustouflantes mariant à merveille sensations fortes, tension et courage. Avec des effets spéciaux des plus satisfaisants, un climat oppressant, un éclairage et une plastique "ruisselants", "The Host" reste un film horrifique soigné qui occasionne quelques frayeurs et quelques bonnes surprises…

On regrettera, encore une fois, que Joon-ho Bong se soit attelé à confectionner un film/patchwork de genres. Prometteuse à souhait, la trame horrifico-fantastique de "The Host" se perd ainsi dans un dédale de ressentiments, parfois grotesques ou larmoyants. A découvrir, plus pour sa forme que pour son contenu !

La bande-annonce…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tom 248 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines