Magazine Culture

Sunset Boulevard

Publié le 04 décembre 2007 par Nakayomi

Après Lucy Lawless (dont je vous ai parlé à plusieurs reprises ICI et LA), un autre acteur/chanteur, John Barrowman, le fameux Capitaine Jack Harkness de Doctor Who et Torchwood (ça faisait longtemps, hein ? :D)

JOHN BARROWMAN – Sunset Boulevard

John Barrowman s’avère donc être un homme complet (mignon, bon acteur, gay et chanteur, que demande le peuple? lol) et très surprenant. Je me suis un peu plus intéressé au monsieur dernièrement pour voir un peu ce qu’il avait fait et j’ai donc appris qu’il chantait. Comme je suis parfois curieux de nature par rapport à certaines choses, il fallait bien évidemment que je tente quelques chansons qu’il avait pu interpréter. Et c’est comme ça que je tenta son album Reflection From Broadway. Non pas que le titre m’interpellait forcément, mais bon, il faut bien commencer quelque part. Autant dire tout de suite, je n’ai pas été emballé plus que ça par l’album, puisqu’il reprend des standards de… Broadway comme son nom l’indique fort bien. Mis à part le Can You Feel The Love Tonight qu’il reprend du Roi Lion (certes, je préfère la version Elton John), je ne connaissais rien. Et j’ai peu accroché aux chansons. Sauf à celle qui va suivre, qui est la dernière piste de l’album : Sunset Boulevard.

Il y a une telle intensité dans cette chanson, dans l’interprétation, sublimés par un orchestre symphonique qui donne de l’ampleur au tout, impossible pour moi de ne pas tomber sous le charme. C’est une chanson tirée de la comédie musicale Sunset Boulevard, bientôt adaptée au cinéma, et c’est l’ouverture du second acte (comme le précise d’ailleurs John Barrowman dans la vidéo qui précède son interprétation). A priori, une histoire d’auteur qui se corrompt (artistiquement) pour de l’argent… Et dans la chanson Sunset Boulevard, il a l’air de faire un bilan de ce qu’il s’est passé pour lui sur ce fameux Sunset Boulevard ou de ce qu’il peut advenir, sur la notoriété filante (enfin, à prendre avec des pincettes, c’est ce que j’ai cru comprendre… Moi et l’anglais, hein… -_-). Enfin, finalement, peu importe, cette chanson est tout simplement sublime, riche en émotions et John Barrowman en offre ici une très belle interprétation, très théâtralisée mais étant donné que c’est une chanson de comédie musicale, quoi de plus normal ? Je rajouterai que le smoking légèrement défait lui va très bien... :D J’espère que je vous aurai au moins donné envie d’y jeter un coup d’oreille (voire un coup d’œil, je rappelle que c’est tout de même John qui chante quoi ! :D). Et n’hésitez pas à faire part de vos impressions… ^_^

4min33

John Barrowman - Sunset Boulevard
(Téléchargement : Mediafire ; Poids : 11,29Mo)

Sure I came out here to make my name Wanted my pool, my dose of fame Wanted my parking space at Warner's But after a year, a one room hell A murphy bed, a rancid smell Wallpaper peeling at the corners///Sunset Boulevard, twisting boulevard Secretive and rich, a little scary Sunset Boulevard, tempting boulevard Waiting there to swallow the unwary///Dreams are not enough to win a war Out here they're always keeping score Beneath the tan the battle rages Smile a rented smile, fill someone's glass Kiss someone's wife, kiss someone's ass We do whatever pays the wages///Sunset Boulevard, headline boulevard Getting here is only the beginning Sunset Boulevard, jackpot boulevard Once you've won you have to go on winning///You think I've sold out? Dead right I've sold out! I just keep waiting for the right offer Comfortable quarters, regular rations 24-hour Five Star room service And if I'm honest, I like the lady I can't help being touched by her folly I'm treading water, taking the money Watching her sun set... Well, I'm a writer!///L.A.'s changed a lot over the years Since those brave gold rush pioneers Came in their creaky covered wagons Far as they could go end of the line Their dreams were yours, their dreams were mine But in those dreams were hidden dragons///Sunset Boulevard, frenzied boulevard Swamped with every kind of false emotion Sunset Boulevard, brutal boulevard Just like you, we'll wind up in the ocean///She was sinking fast, I threw a rope Now I have suits and she has hope It seemed an elegant solution One day this must end, it isn't real Still I'll enjoy a hearty meal Before tomorrrow's execution///Sunset Boulevard, ruthless boulevard Destination for the stony-hearted Sunset Boulevard, lethal boulevard Everyone's forgotten how they started Here on Sunset Boulevard...!

A lire aussi :
Torchwood - Saison 1 (review)
Torchwood - 1x01 Tout Change (review)
Amour Perdu - 1x12 Capitaine Jack Harkness (vidéo-montage)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nakayomi 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines