Magazine

L'instant morose.

Publié le 09 mars 2010 par M.
Je suis fatiguée tu sais, comme à bout de souffle, comme en fin d'artère, la circulation de mes yeux est ralentie et floue, je suis fatiguée comme si j'avais plus rien à offrir et ça me chagrine un peu. Chaque fois que je veux dormir je passe des heures à me retourner, ça me ressemble pas, à serrer les os, à grincer des dents parce qu'il fait trop froid, pourtant il y a déjà le chauffage, une couette, deux couvertures et des pulls empilés mais ça ne change rien, j'ai froid, c'est pas humain, c'est n'importe quoi, ça s'agite dans mon estomac, et je tire sur ma peau pour qu'elle ne se dessèche pas mais je me sens comme si elle allait se déchirer. C'est sûrement la fin du concours, tu sais la tension qui retombe, une histoire de ce goût là, acide et un peu fadasse, un brin de vide. C'est les mauvais nerfs, c'est comme une quinte de toux, ça passe. Tape moi dans le dos un peu pour voir, que je recrache la buée que j'ai avalée de travers, j'ai les doigts bleus qu'est ce que c'est chiant, les gens me font chialer sans le savoir et pourtant ils ne font rien de mal, ne disent rien de mal, j'ai tellement froid bordel et en même temps j'ai chaud, c'est la fatigue mauvaise, celle qui fait cracher la moelle épinière par les narines, tu sais bien celle qu'est franchement désagréable, les ongles en pelote d'aiguilles, la fatigue mentale, physique, je sais plus c'est une addition, oh, STOP. Lâchez moi la grappe, les vers, allez grouiller plus loin, démanger d'autres cavités buccales, ça sonne ratée, ça sonne pathétique, ça sonne presque jalouse, si on pouvait marcher vachement plus vite jusqu'à demain, ça m'arrangerait. Plus de soleil et moins de vent SVP.
(même pas fini)

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


M. 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte