Magazine Culture

Track n°6 : Big Empty & Still remains – Stone Temple Pilots

Publié le 24 mai 2010 par Cuttingpapers

Purple - Stone Temple PilotsCe soir, Track remonte en 1994, et vous propose non pas une, mais deux pistes !
Etant donné que leur sixième album sort demain, j’ai choisis deux morceaux des Stone Temple Pilots : Big Empty et Still Remains, tous deux sur l’album Purple (qui est écrit en chinois sur la pochette de l’album).

Les Stone Temple Pilots sont un groupe post-grunge dont la carrière aurait pu être idyllique si leur chanteur n’était pas une malédiction.
Car ce qui fait que ce groupe est capable de pondre des morceaux aussi accrocheurs provient de trois éléments.
Le premier, les frères DeLeo, Dean et Robert respectivement guitariste et bassiste.
Dean a la capacité de sortir des suites d’accords relativement complexes et des harmonies sortant de l’ordinaire, un peu comme le faisait Kim Thayil de Soundgarden. Il est le faiseur du son de STP.

Le deuxième élément, c’est Scott Weiland. Chanteur assez doué à la voix reconnaissable, et rock star par excellence… dans le mauvais sens du terme.
Addiction à l’héroïne, séjour en prison, caractère de merde, Weiland est l’élément qui fout des bâtons dans les roues du groupe tout en le faisant avancer.
Le pire étant dans cette histoire qu’à l’instar de Jane’s Addiction, même si les membres se tolèrent plus qu’ils ne s’aiment, ils sont absolument indissociables.
Malgré leurs projets solos (Velvet Revolver pour Weiland), leurs meilleurs efforts n’arrivent que lorsqu’ils sont ensemble…

Les deux pistes sont assez représentatives du pendant « calme » de Stone Temple Pilots.
Toutes deux qualifiées de chansons romantiques (c’est assez évident pour Still Remains, moins pour Big Empty qui peut avoir une interprétation assez salace), elles possèdent toutes les deux des ambiances particulières et des mélodies capables de se frayer un chemin dans votre cerveau pour s’y blottir confortablement…

Je vous ai donc mis Still Remains dans sa version album, et Big Empty telle qu’elle fut présentée au public, c’est à dire en version unplugged. Version qui à mon humble vie est supérieure à celle de l’album.
En attendant la suite, enjoy !

Still Remains :

Big Empty (unplugged version) :


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cuttingpapers 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine