Magazine Cinéma

Robin Wright dans le nouveau film d’Ari Folman

Par Mickabenda @judaicine

Judaicine-The-CongressLe réalisateur israélien Ari Folman vient de terminer son nouveau film, The Congress, qui prendra la même forme que Valse avec Bashir, et c’est le visage de Robin Wright qu’il a choisi de croquer.
Ari Folman avait acheté les droits de The Futurological Congress, une nouvelle du romancier Stanislaw Lem, à qui l’on doit également Solaris.
Ari Folman dont le travail d’animation était magnifique dans Valse avec Bachir, a lui-même adapté le scénario et utilisé la même technique que sur Valse avec Bashir, mêlant animation et live-action. Ari Folman a d’abord tourné la partie live-action puis il a ajouté sa véritable patte, celle de sa véritable signature, celle de l’animation qui lui a permis de faire vieillir le visage de Robin Wright, comme vous pouvez le voir sur la photo qui accompagne cet article.

The Congress se déroule dans un futur où tout semble abonder, argent, bons sentiments, mais où en réalité dans l’ombre, on contrôle tout par le biais des drogues. C’est dans cet univers particulier qu’évolue une actrice vieillissante qui fut un jour samplée par les studios de cinéma, qui utilsent son image sans qu’elle en ait le moindre contrôle.

L’auteur, Stanislaw Lem, décédé en 2006, était un écrivain prolifique qui a signé des douzaines de recueils de nouvelles et de romans, avec très souvent une réflexion philosophique sous-jacente. On l’a souvent comparé à Philip K. Dick, alors que The Futurological Congress a été comparé à la nouvelle Do Androids Dream of Electric Sheep?, dont a été adapté le film Blade Runner.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mickabenda 17549 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines