Magazine Culture

Aurélia Paris de Marguerite Duras

Par Mango
Aurélia Paris de Marguerite DurasC’est un huis-clos à trois, une nuit,  dans une tour d’un pays en guerre. Une petite fille, la dame qui l’a recueillie et un chat.
Des escadrilles  passent sans cesse  bombarder les villes allemandes les plus proches.  Les canons anti-aériens ripostent. Parfois un avion tombe sur la ville. La guerre a lieu là-haut dans le ciel et la petite fille et la dame ont peur. Elles se serrent très fort et se rassurent en parlant.
«L’appartement est grand, presque vide, presque tout a été vendu. La dame se tient dans l’entrée, assise sur une chaise, à côté d’elle il y a un revolver. La petite fille l’a toujours connue là à attendre la police allemande. Nuit et jour, la petite fille ne sait pas depuis combien d’année la dame attend. Ce que sait la petite fille c’est que dès qu’elle entendra le mot polizeï derrière la porte la dame ouvrira et tuera tout, d’abord eux et puis ensuite, elles deux.»
La petite fille chante un chant juif qu’elle ne se rappelle pas avoir appris,  elle regarde le chat et lui sourit et le caresse « d’abord distraitement puis de plus en plus fort. Le chat se couche sur le dos, il ronronne du désir fou d’Aurélia. Aurélia se couche contre le chat. Elle dit : " Ma mère, elle s’appelait Steiner."
« Aurélia met sa tête contre le ventre du chat. Le ventre est chaud, il contient le ronronnement du chat, vaste, un continent enfoui.
 Steiner Aurélia. Comme moi. 
 Je m’appelle Aurélia Steiner.
J’habite Paris où mes parents sont professeurs.
J’ai dix-huit ans.
J’écris. » 
«C’est inventé. C’est de l’amour fou pour la petite fille juive abandonnée.»
Marguerite Duras a transposé Aurélia Paris à la scène pour Gérard Desarthe qui l’a lu pendant deux semaines dans la petite salle du Rond-Point en janvier 1984. 
En juin 2008,  Dominique Morlotti a réalisé un court métrage avec les élèves du lycée Louis- le-Grand. Le scénario adapté de cette nouvelle a été mis en scène par Sophie Niedergang
Aurélia Paris de Marguerite Duras (La douleur, folio, 10/181993, dernière nouvelle, 11 pages)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mango 1361 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines