Magazine Culture

"Jean-Michel Maulpoix : un nouveau lyrisme" (une étude de Chantal Colomb Guillaume)

Par Florence Trocmé

Chantal Colomb Guillaume a confié à Poezibao un grand article sur le travail poétique de Jean–Michel Maulpoix. C’est la version remaniée d’une conférence faite en mars 2009 à l’Université de Vienne à l’occasion d’une lecture donnée par Jean-Michel Maulpoix à l’Institut français du fait que sa traductrice, Margret Millischer, est autrichienne et vit à Vienne. 
Poezibao publie sur cette page le début de cette étude et propose l’intégralité en téléchargement sous forme de fichier pdf 
Télécharger l'article de Chantal Colomb Guillaume

Jean-Michel Maulpoix : un nouveau lyrisme 
entre modernité et postmodernité 
par Chantal Colomb Guillaume 

Le nom de Jean-Michel Maulpoix est étroitement associé à celui du mouvement poétique qu'il a créé et nommé "lyrisme critique". Reprendre cette expression eût donc été logique pour une présentation de quelques aspects de son œuvre mais c'eût été le suivre pas à pas, peut-être trop fidèlement, et tel n'est pas le travail du critique littéraire. Pour vague que soit le titre de "nouveau lyrisme", que nous ne prendrons pas au sens de "néo-lyrisme" - terme qui a servi à désigner l'écriture des poètes de la génération de Jean-Michel Maulpoix par opposition au littéralisme - ce titre nous a obligée à prendre de la distance par rapport à son œuvre qui, si l'on manque de recul, peut paraître proposer à la fois la poésie et son commentaire. Le plus difficile lorsque l'on est devant l'œuvre d'un poète lyrique qui publie également des essais sur le lyrisme, c'est de se détacher de sa propre lecture de son œuvre, de la lecture qu'il souhaite nous en donner à nous, ses lecteurs. Si traduire, c'est trahir, comme on le dit souvent, lire une œuvre en tant que critique, c'est aussi trahir, non pas que la langue du commentateur ne puisse être fidèle à l'œuvre mais parce qu'il faut se situer dans la distance, ne pas adhérer à l'œuvre, quels que soit les sentiments qu'elle nous inspire. Il faut pouvoir trouver un angle qui lui permette de se révéler autrement que par l'angle de vision par lequel l'auteur la voit lui-même .......
lire la suite en téléchargeant l’intégralité de l’article (pef) 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 16373 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines