Magazine Culture

Durs Grünbein

Par Florence Trocmé

C’est sur les bords de l’Elbe à Dresde, que naît Durs Grünbein, le 9 octobre 1962. Figure reconnue outre-Rhin et outre-Atlantique, méconnue en deçà, poète, essayiste, traducteur, il s’impose comme la principale voix de l’Allemagne unifiée, après la disparition précoce de Thomas Kling. Né à l’Est en Saxe dans une « zone grise matinale » et allochtone à Berlin, « un vide qui a la qualité de toujours se remplir à nouveau », il s’interroge sur le monde post-moderne dans une esthétique baroque, après la faillite des eschatologies, décryptant les signaux fragiles d’un monde en transit, ponctué par l’effondrement d’un mur de béton à Berlin et d’une tour jumelle à Manhattan. Au cœur d’une poétique « neuro-romantique », il développe une réflexion entre la physiologie du corps et les affres de la mort, en convoquant dans un esprit universaliste les sciences et les techniques, et revisitant les mythes gréco-romains de l’Antiquité. L’homme, lui, témoin éphémère du temps médiatique dans le jeu du hasard génétique et radioactif, apparaît comme le reflet de l’animal anhistorique, antédiluvien, déjà post-humain. À trente-trois ans et les lettres germanophones reconnaissant leur prodige, Durs Grünbein devient le récipiendaire le plus précoce du prix Georg Büchner, et l’aura ne fait que croître depuis sa consécration à la chaire de poétique de l’université de Francfort pour sa conférence « De l’importance des mots » en 2009. 
par N. G
Une courte vidéo de présentation de Durs Grünbein, à l’occasion de la remise du prix Griffin 
Eléments de bibliographie en allemand 
Grauzone morgens (1988), 
 
Schädelbasislektion(1991),  
Falten und Fallen (1994),  
Den Teuren Toten (1994),  
Von der üblen Seite(1994),  
Die Schweizer Korrektur (with Brigitte Oleschinski und Peter Waterhouse), Urs Engeler Editor (1995),  
Den Körper zerbrechen. Rede zur Entgegennahme des Georg-Büchner-Preises (1995),  
Galilei vermißt Dantes Hölle und bleibt an den Maßen hängen. (Aufsätze 1989-1995) (1996),  
Nach den Satiren (1999),  
Gehirn und Denken (2000),  
Reise, Toter. Audio-CD with Ulrike Haage (2001),  
Das erste Jahr. Berliner Aufzeichnungen (2001),  
Erklärte Nacht(2002),  
Una Storia Vera, Ein Kinderalbum in Versen (2002),  
Warum schriftlos leben (2003),  
Vom Schnee oder Descartes in Deutschland (2003),  
An Seneca. Postskriptum (2004),  
Von ganzem Herzen (2004),  
Berenice, Libretto nach Berenice von Edgar Allan Poe (2004),  
Antike Dispositionen (2005),  
Porzellan. Poem vom Untergang meiner Stadt (2005),  
Der Misanthrop auf Capri (2005), 
Strophen für übermorgen (2007), 
 
Liebesgedichte, Gedichte (2008),  
Der cartesische Taucher (2008) 
Lob des Taifuns (2008) 
Die Bars von Atlantis - Eine Erkundigung in vierzehn Tauchgängen, Essay, (2009) 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines