Magazine Marketing & Publicité

Logos Tendances 2010-2011

Publié le 25 mai 2010 par Glenn

Voici un article sur les tendances du design de logo en 2010, ce qui a été fait, et ce qui viendra… Il est (très) librement traduit d’un article paru sur le site logolounge par Bill Gardner (son fondateur). Il m’excusera pour les libertés prises sur la traduction, les coupes franches opérées, et les notes personnelles ajoutées au contenu.

A suivre donc, les grandes tendances de l’année :

• Cubistes

Comme Pablo Picasso et Georges Braque l’ont découvert avant nous, en tant que fondateurs du mouvement cubiste, il existe un réel plaisir visuel dans la réduction d’une image à sa plus substantifique essence. Dans le design de logos, cela s’applique également parfaitement, et le mariage du concept et du style fait ressortir des créations tout a fait intéressantes. Illustrer une image avec une simple série de facettes la rend fondamentalement plus esthétique que sa version faite d’une multitude de pixels…

Les logiciels de création graphique qui utilisent aujourd’hui le Delaunay Raster process de façon automatique rendent cette technique accessible.

1. Iconologic, US Virgin Islands 2. Z&G, Brandogolik 3. Gardner Design, Graphic Impressions 4. Andrei Bilan, Kubis

—————————-

• Spores

Ces logos, souvent suspendus dans l’espace, ou donnant l’air de flotter, conservent une sorte d’attraction mathématique et mystérieuse qui leur permet de bien fonctionner.

Certains de ces logos tendent à démontrer comment l’ordre peut être appliqué à la complexité elle-même. Ils montrent une abilité à converger vers le chaos tout en gardant une nature proche de la perfection.

1. MYDE, Smart Communication Technologies 2. KITA International | Visual Playground, KITA 3. Seamless Creative, 1025 Photography 4. BrandBerry, Anvexa

—————————-

• Fantômes

Accorder de l’attention au monde qui l’entoure, voilà bien un des challenges du designer. Encourager quelqu’un a VRAIMENT observer est une tâche ardue. Ces logos au style « gaussien » oblige le lecteur à chercher un second point de vue qui confirmerait ce qu’il a perçu au premier regard. L’effet des bords adoucis et/ou translucides peut bien être considéré comme un acte de confrontation.

Bien-sûr, donner un sens à un logo est un objectif impératif, il ne faut donc pas se contenter de flouter une forme pour en faire quelque chose. Souvenez-vous, en revanche, que le mystère peut donner du sens. La révélation lente ou par petits morceaux peut être beaucoup plus engageante qu’une figure littérale ou qu’un visuel livrer brut. Les couleurs semblent ici très importantes tant il est vrai que le cerveau identifie d’abord quelque chose de connu par sa couleur avant sa forme.

1. Julian Peck, Futbol California 2. Iconologic, America’s Natural Gas Alliance 3. Supersoon Good Design, Swiss Heat Transfer Technology 4. Strange Ideas, Shadow Farm

—————————-

• Shift

La perfection est terriblement mise en avant quand ce sont les imperfections qui la composent qui la rendent parfaite. (ndlr : wahou) Les superpositions de transparences colorées sonnent juste quand il s’agit d’une marque qui veut communiquer sur sa diversité et sur le mélange de ses compétences, pour en faire ressortir une vérité qui sublime l’ensemble.

This trend is a bit of the celebration of diversity that shows a merging for common good. From another perspective, it could be a single entity splitting out into multiples. Because these are brighter, with elements of pure chroma colors, they tend to occur often in the entertainment or literature corridors. Though the images are static, the shifting elements give a sense of motion to the viewer. This instability draws the eye and can create the impression that these marks represent a work in progress.

Cette tendance est une célébration de la diversité qui montre qu’il est bon de sortir des sentiers battus. D’un autre point de vue, elle pourrait en fait illustrer une seule identité explosant en de multiples facettes. Bien que les images soient statiques, superposer ces éléments créé une notion de mouvement pour le lecteur. Cette instabilité peut donner l’impression que la marque est en perpétuel « work in progress ».

1. Asta form, Sheriff Studio 2. Go Welsh, Penn State Architecture 3. Effusion Creative Solutions, musicplace.com 4. Liska + Associates Communication Design, Becker and Becker

—————————-

• Parts

Cette mode nous dit : « un élément moche est moche, mais beaucoup d’éléments moches peuvent être magnifiques ». La multiplication d’occurrences d’un élément singulièrement anodin pour créer une image finale impactante est une tendance intéressante. De loin, notre image à du sens, et de plus près, sa construction quasi moléculaire révèle une composition riche de principes.

1. Kuznetsov Evgeniy, Russian Team 2. Ten:pm Media, Advanced Armament Corp. 3. Chris Rooney Illustration/Design, Ramsell 4. Hand dizajn studio, Diving Club Big White

—————————-

• Pixel

Le pixel semble être naturel quand on parle d’une construction visuelle dans le domaine du digital. Il illustre parfaitement le concept des plus petits éléments mis en commun pour créer un résultat plus grand. La plupart du temps, ils sont très colorés, pour noter la profusion, mais même dans le cas du logo de HD City, on sent le pixel dans la teinte subtile des nuances utilisées.

1. Eight a.m. Brand Design , C2 MEDICAL SPA 2. Eightday Studio, Antioch Community Church Norman Corp. 3. Gyula Nemeth, HD City 4. Andrei D. Popa, City Tower

—————————-

• Hexahedron

Ce que Stephen Doyle a fait avec le logo The Cooper Union est très intéressant. Il a combiné deux cubes aux faces transparentes et colorées qui forment le C et le U de l’entreprise. Avec un excellent sens de la construction et la gestion des espaces, qui donnent l’impression de pouvoir naviguer à l’intérieur du logo ou de pouvoir lire celui-ci sous des angles différents, le créateur a réussi un joli tour interactif.

D’autres logos se basent sur cette technique. Ce n’est pas nouveau. Mais on sait aujourd’hui que plus le lecteur s’investit dans le logo, plus l’interaction est grande, plus il s’approprie la marque. Et plus il se l’approprie, plus il est fidèle.

1. Doyle Partners, The Cooper Union 2. Kristin Spix Design, Phelps Stokes. 3. Tom Hughes Design, Zink, Inc. 4. Adstract Art, Civiquip Industries

—————————-

• Poussière

Ici, l’auteur compare ces logos à des modulations de la voix, du murmure au cri. Soulignant le fait que l’impression de dégradé qui peut s’en dégager n’est qu’une illusion. La base du stage en imprimerie qu’on a tous fait en somme (je pense à ceux qui ont fait un stage en imprimerie dans la Somme…).

Il y a avec ces logos une vraie notions sensorielle : on a l’impression d’humer les particules du logo Atmosphère, ou de voir un effet magique sur celui de Galaxy Garden. L’effet ressenti s’en trouve renforcé.

1. RedBrand, Atmosphere Design House 2. Strange Ideas, Galaxy Garden 3. Tannehill Design, GSL Fine Lithographers 4. Identra, Cognida

—————————-

• Peepshow

L’idée, ici, c’est l’image dans l’image. Voir par la fenêtre du logo, les coulisses. La scène dans la scène. On donne l’impression de faire découvrir quelque chose au lecteur (notez que j’emploies régulièrement le terme de lecteur alors que l’auteur dit « viewer » que je ne trouvais pas comment traduire sinon par « voyeur », ce qui aurait été malvenu). L’intérêt de cette technique est aussi de jouer avec les codes de la marques, pour créer des motifs ou un habillage graphique global.

Coca se sert de cette technique dans sa déclinaison de marque lors des JO de Vancouver.

1. Iconologic, The Coca-Cola Company 2. Dalius Stuoka, Trava 3. Wizemark, MonkVibe 4. X3 Studios, Media IQ

—————————-

• Tâches

Les designers utilisaient déjà la tâche laissée par leur café sur une nappe en papier au restaurant pour créer leur fonds de scène, donner de la texture à leur composition, mais aujourd’hui c’est devenu une tendance. Le logo qui fait tâche.

La notion forte de ceux-là, c’est l’impression d’authenticité qu’ils traduisent. La liberté. En brisant les règles de bases, on s’assure un deuxième ou troisième coup d’œil du lecteur.

1. Paradox Box, Rinat Tuhvatullin 2. Suprematika, Rucksack, the backpack online shop 3. Demographic Inc., Blood Brothers 4. Burton (Snowboards) Corp., Burton Snowboards

—————————-

• Etincelles

Le plaisir à son apogée. Le moment parfait, l’entreprise dans toute sa splendeur et son ascension.

1. Sakideamsheni, Expo Georgia 2. Latinbrand, La Quinta 3. BrandBerry, 1945-2010 4. Porkka & Kuutsa Oy, Logistigo Oy

—————————-

• Wallpaper

Des silhouettes on savait en faire. Maintenant, on fait des silhouettes qui ont une histoire, qui raconte quelque chose. Rien de plus basique qu’une forme noire, vide. Autant lui donner de la profondeur et du caractère.

1. Nectar Graphics, Mes Amies, Ladies Fineries 2. Koodoz Design, Tullamore Estate 3. Dirty Design, Nectar Homes 4. Kreativer Kopf, Schoen und Wider Druck

—————————-

• Box-Up

L’utilisation du texte dans la création d’une identité n’a jamais été autant importante. Pas seulement le nom de l’entreprise, non, mais aussi des principes, des activités, des informations sur le lieu, une date…

Plus de designers que jamais décident aujourd’hui d’encapsuler les notions d’image et de texte dans une boite.

1. Schwartzrock Graphic Arts, Pugleasa 2. Sudduth Design Co., Wilmington-Gordon 3. Fargo Design Co., Inc., Jackson Trading Co. 4. Sigg Design, Swiss International Hotels


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Glenn 136 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte