Magazine Science

Les jeunes chimpanzés battent les humains

Publié le 06 décembre 2007 par Chantal Doumont

De jeunes chimpanzés ont battu à plusieurs reprises des humains adultes lors de tests de mémoire !

De jeunes chimpanzés de cinq ans ont battu à plusieurs reprises des humains adultes lors de tests de mémoire à court terme, montre une étude japonaise qui bat en brèche l'idée répandue selon laquelle que l'homme est supérieur au singe pour toutes les fonctions cognitives. 

"Personne ne peut imaginer que des chimpanzés (...) obtiennent un meilleur résultat à un test de mémoire que des humains", souligne Tetsuro Matsuzawa, de l'université de Kyoto, co-auteur de l'étude, dont les résultats doivent être publiés mardi dans la revue américaine "Current Biology". Même ce pionnier de l'étude des capacités mentales des chimpanzés se dit surpris. 

Un test a mis aux prises trois chimpanzés de cinq ans, qui avaient appris l'ordre des chiffres de 1 à 9, et une dizaine de volontaires humains. Les "candidats" voyaient d'abord neuf chiffres sur un écran d'ordinateur. Lorsqu'ils touchaient le "1", les huit autres se transformaient en cases blanches. Le but du jeu était alors de toucher ces cases dans l'ordre des chiffres qui s'y trouvaient.

 
Les résultats montrent que les chimpanzés, même s'ils ne sont pas plus précis que l'homme, accomplissent cette tâche plus vite. Un singe baptisé Ayumu, qui s'est révélé le meilleur à cet exercice, a été enrôlé avec neuf étudiants pour un second test. 

Cette fois, cinq chiffres clignotaient furtivement à l'écran avant d'être remplacés par des cases blanches, et il fallait à nouveau toucher celles-ci dans l'ordre correct. 

Lorsque les chiffres s'affichaient pendant sept dizièmes de seconde, Ayumu et les étudiants étaient tous capables de retrouver la bonne séquence dans 80% des cas. Mais quand ils apparaissaient pendant seulement quatre dizièmes ou deux dizièmes de seconde, c'est le singe qui l'emportait. 

Dans les cas où le temps d'affichage était le plus court, Ayumu obtenait encore un taux de réussite de 80% alors que celui des humains plongeait à 40%. Cela montre qu'Ayumu était davantage capable de saisir d'un coup d'oeil l'ensemble des chiffres, expliquent les chercheurs. 

"C'est étonnant ce que ce chimpanzé est capable de faire", souligne Elizabeth Lonsdorf, du Centre Lester E. Fisher pour l'étude et la conservation des grands singes, basé à Chicago. Mme Lonsdorf, qui n'a pas participé à l'étude, se montre admirative de la performance d'Ayumu lors du test où les chiffres clignotent pendant un moment très bref. 

"J'ai vu la vidéo et je peux vous assurer que ne pourrais pas y arriver", précise-t-elle. "C'est incroyable, je n'arrive même pas à retrouver les deux premières (cases)." M. Matsuzawa précise que même avec six mois d'entraînement, trois étudiants n'ont pas réussi à rattraper les trois jeunes singes à ce test. 

Deux facteurs expliqueraient cette supériorité du singe. M. Matsuzawa pense que les ancêtres de l'homme ont perdu une grande partie de cette capacité en évoluant pour laisser de la place dans le cerveau aux capacités de langage. 

L'autre facteur est la jeunesse d'Ayumu et de ses pairs. La mémoire visuelle qui est nécessaire pour ces tests n'est pas sans rappeler une aptitude découverte chez l'enfant, mais qui se dissipe avec l'âge. Les jeunes singes ont d'ailleurs obtenu de meilleurs résultats que des chimpanzés plus âgés dans l'étude. 

Logiquement, conclut Mme Lonsdorf, la prochaine étape devrait être de mettre Ayumu en compétition avec des enfants sur ces tests.

AP


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Chantal Doumont 719 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog