Magazine Cinéma

Iron Man 2 de Jon Favreau

Par Geouf

Iron Man 2 de Jon Favreau

USA, 2010
Réalisation: Jon Favreau
Scénario: Justin Theroux
Avec: Robert Downey Jr, Mickey Rourke, Gwyneth Paltrow, Scarlett Johansson, Sam Rockwell, Don Cheadle, Samuel L. Jackson

Résumé: Le monde sait maintenant que le milliardaire Tony Stark (Robert Downey Jr) est Iron Man. Celui-ci concilie sans trop de peines sa nouvelle identité de super héros avec son train de vie extravagant. Mais le danger rôde à différents niveaux, que ce soit au travers du gouvernement américain, bien décidé à récupérer l’armure d’Iron Man, ou d’un mystérieux scientifique russe ayant une dent envers la famille Stark…

Sympathique film de super héros non exempt de défauts (notamment des scènes d’action un peu trop rares et manquant de souffle), le premier Iron Man avait réussi à s’imposer surtout grâce au charisme de Robert Downey Jr, parfait dans le rôle-titre. Carton planétaire aidant, il était évident qu’une suite allait rapidement voir le jour. C’est aujourd’hui chose faite, avec cet Iron Man 2 réunissant la même équipe. La recette du succès ? Pas forcément…

La première demi-heure d’Iron Man 2 démarre pourtant sous les meilleures auspices : présentation d’un méchant prometteur (Mickey Rourke, toujours impeccable depuis sa résurrection hollywoodienne), lancement de nouveaux enjeux excitants (le gouvernement américain et les concurrents de Stark qui tentent de récupérer la technologie de son armure), de nouveaux dangers (la contamination du héros par le même appareil qui lui garde la vie sauve) et des nouveaux personnages (la mystérieuse Natalie Rushman incarnée par une très sexy Scarlett Johansson). Le tout suivi par une impressionnante scène d’action lors du grand prix de Monaco. Bref, une bonne mise en bouche avant… que le film ne retombe complètement.

La suite du film n’arrive en effet jamais à continuer sur sa lancée, ni sur les promesses du premier épisode. En clair, Jon Favreau ne passe jamais la seconde et nous pond un autre film introductif, cette fois au futur film des Vengeurs. Samuel Jackson traine ses guêtres dans tout le film dans le rôle de Nick Fury, on fait des clins d’œil à Captain America, etc etc. Du coup le grand méchant du film (Whiplash) ne sert quasiment à rien (il passe les trois quarts du métrage à faire mumuse avec les drones du concurrent de Stark) et se fait tuer en une minute chrono en fin de film. Toutes les bonnes idées dramatiques sont désamorcées quasi illico, à tel point que cela en devient risible. Tony Stark est en train de mourir à petit feu à cause du réacteur qu’il a dans la poitrine ? C’est pas grave, son papa devin avait inventé (!) un nouvel élément pour remplacer celui qu’il utilise. Ce nouvel élément ne peut pas être synthétisé ? Mais si, quand on s’appelle Tony Stark on peut le faire en 5 minutes chrono. Tony Stark est triste parce qu’il va mourir et tout le monde le rejette et son papa ne l’aimait pas ? Il se bourre la gueule et joue au DJ en pissant dans son armure…

Iron Man 2 de Jon Favreau

En clair, le script d’Iron Man 2, en voulant ratisser large, accouche d’un film d’une fadeur à toute épreuve (les drones de la scène finale rasent la moitié de la ville mais ne font pas une seule victime !) que seuls des comédiens exemplaires arrivent à sauver. Robert Downey Jr, tour à tour agaçant et drôle, se débrouille toujours bien dans le rôle, même si son personnage est tout de même un peu trop narcissique pour attirer autant la sympathie que dans le premier film. Mickey Rourke campe un méchant charismatique même si cruellement sous-exploité, Don Cheadle remplace sans ciller Terence Howard (la scène de son affrontement avec un Tony Stark beurré est excellente), et Gwyneth Paltrow apporte charme et force à son personnage. Seul Sam Rockwell se révèle souvent assez irritant en pseudo Tony Stark de pacotille. Mais à côté de ça, le film ne réussit jamais à délivrer ce qu’on était en droit d’attendre d’une suite d’un des blockbusters de l’année 2008 (et surtout à la vue de l’alléchante bande-annonce): plus d’action, de drame et des personnages plus creusés.

Avec Iron Man 2, Jon Favreau et son scénariste Justin Theroux se contentent juste de se reposer sur la formule du premier épisode sans essayer d’aller plus loin. Dommage pour eux, leur gros blockbuster de super héros à 150 millions de dollars se fait mettre à l’amende (ou plutôt botter le cul, si vous voyez ce que je veux dire…) sur tous les plans par un certain petit film indépendant de 30 millions de dollars. C’est ce qu’on appelle une déception…

Note : 5/10


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Geouf 149 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines