Magazine Culture

Neil Young - "Tonight's The Night" 1975 Reprise Records

Publié le 26 mai 2010 par Somusic

titre joué: "Borrowed Tune" (N.Young)

N.Young (piano-harmonica-voix)

 

Tonight's The Night est sans aucun doute l'album le plus sombre de Neil Young. Enregistré en 1973, mais publié seulement en 1975, la maison de disques le jugeait trop morbide et trop noir, voire déprimant (

entre temps, Neil aura enregistré et sorti On The Beach, à peine moins sombre)

Il faut dire que cette période de la vie du chanteur n'a rien de vraiment réjouissante. En 1972, il vire avec fracas son guitariste fétiche et membre du Crazy Horse, Danny Whitten, pour cause d'addiction à l'héroïne. Lui-même, pour en avoir également pas mal consommé, connait les ravages qu'engendre cette drogue et le congédie avec 200 dollars en guise de remerciement. Quelques jours plus tard, son corps est retrouvé sans vie. Danny a succombé à une overdose de came, sans doute achetée grâce aux dédommagements que Neil lui a accordés. Le choc est dur, et même très dur, d'autant que son fidèle roadie, Bruce Berry, décède dans les même conditions peu de temps après.

Cette fois c'en est trop. Culpabilisant à mort, il plonge alors dans une profonde déprime et noie son désespoir dans un excès d'alcool. Malgré tout, il parvient à composer plusieurs chansons très dures et très crues, reflet de la tristesse et du désespoir qui l'envahissent. Les morceaux figureront sur le disque qu'il juge encore aujourd'hui comme le meilleur qu'il ait réalisé dans sa carrière. Ecrit 3 ans après le désormais classique "Harvest", c'est avec cet album qu'il s'imposera unanimement auprès des critiques comme un artiste prétendument rock.

Pour l'anecdote, Tonight's The Night a été classé à la 323e place des 500 plus grands albums de tous les temps par le magazine Rolling Stones en 2003. Certains y verront même un des disques fondateurs (tout comme "After The Gold Rush") du mouvement punk et rock alternatif. Il y rend hommage à ses 2 amis disparus dans un texte publié sur le livret du cd où est écrit: ""Cet album a été conçu pour Danny Whitten et Bruce Berry qui ont vécu et qui sont morts pour le rock'n roll""

Finalement, 12 morceaux et 45 minutes poignantes jouées à la limite de l'accordage et très lay back, où l'on ressent nettement le malaise et la souffrance du chanteur. Le Crazy Horse est bien sur là, mais d'autres musiciens interviennent aussi comme Jack Nitzsche, Ben Keith, Kenny Buttrey, Tim Drummond (ceux-là même qui ont enregistré Harvest avec lui). Nulle doute que l'alcool coule à flot dans le studio au moment de l'enregistrement, et Neil se retrouve à chanter faux (par moment) sur la presque totalité de l'album ("Mellow My Mind" transpire la détresse, mais est profondément poignante, comme pour tout le reste). Le titre "Come On Baby Let's Go Downtown" est le seul du disque écrit par Neil et Danny, et est reprit d'un enregistrement en public au Fillmore East de 1970, avec Danny Whitten au chant. Egalement quelques très belles mélodies dont "Borrowed Tune", où il s'accompagne au piano et où les pleurs et les plaintes de son harmonica et de son chant en feraient preque monter les larmes aux yeux. Enfin, le morceau "Tonight's The Night", repris du titre de l'album, entame et clôture cet hommage en proposant 2 versions assez différentes mais dont les textes, lorsque qu'on en connait l'histoire, conservent et expriment toute la douleur de ce que ressent Neil Young à cette époque.

Comble du désespoir et signe d'un dernier clin d'oeil amical mais durement réaliste, on retrouve

dans le livret du cd une photo montrant le groupe sur scène. Les noms sont placés en-dessous de chaque musicien, et le nom de Danny Whitten y est aussi indiqué, sous un emplacement vide.

Acheter l'album

Officiel

Myspace


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Somusic 7 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines