Magazine Cinéma

Il était une fois

Par Luc24

Le Disney de ce Noël prend des allures inattendues. Le hit de l’année ayant été lancé en plein été (Ratatouille), pour réchauffer les cœurs en ces moments de fête imminents Disney nous lance tout de même une nouvelle production, entre dessin animé et fiction réelle. Mis à part Roger Rabbit, ce procédé n'a jamais auguré le meilleur.  Doit-on donc s’attendre au pire ?

La critique  

 

Walt Disney Studios Motion Pictures France

Original et drôle : une bonne surprise

La belle Giselle (Amy Adams) vit dans son monde fabuleux de conte de fées et se destine à épouser le Prince Edouard (James Marsden) qu’elle vient juste de rencontrer. Mais comme toujours, une infame belle mère se cache quelque part…Celle de Il était une fois pousse Giselle dans un passage qui va l’amener tout droit à Manhattan, dans le monde où personne n’est jamais heureux pour toujours : le monde réel. Devenue une jeune femme en chair et en os, Giselle peine à comprendre le fonctionnement de ceux qu’elle rencontre, des citadins blasés qui ont renoncé à l’amour et la solidarité. Elle croise ainsi le chemin de Robert (Patrick Dempsey), un très beau trentennaire divorcé avec une enfant. Robert pense d’abord que Giselle est folle mais finit par tomber sous son charme et la recueillir chez lui. C’est l’occasion rêvée pour confronter le monde des contes et le monde réel…avant que la vilaine belle mère n’arrive et que le prince rapplique.

 

Amy Adams. Buena Vista International

Il était une fois s’ouvre logiquement sous forme de dessin animé. Celui-ci n’est pas forcément un enchantement pour nos yeux (graphisme très classique ) mais on sent déjà que les scénaristes ne vont pas lésiner sur les références aux classiques Disney et sur les clins d’oeils plus ou moins ironiques. Le passage du dessin animé à la fiction réelle se fait très naturellement et le mélange des deux genres reste minime et réaliste. Certes, il est difficile de retranscrire sans quelques effets ringards l’univers du conte dans le monde réel mais le réalisateur a su limiter la casse.

Amy Adams et Patrick Dempsey. Buena Vista International
 

A la surprise générale, Il était une fois est même carrément une belle surprise : un second degré omniprésent qui amène la très naive Giselle à se retrouver dans des situations particulièrement hilarantes et originales. On replonge complètement en enfance et le regard posé sur notre société actuelle n’est pas tendre. Ce qui fait que la sauce prend, c’est aussi la conviction des acteurs : Amy Adams comme le très glamour Patrick Dempsey n’en font jamais trop ou bien juste quand il le faut. Au final les studios Disney nous offre une fois de plus une bonnedose de magie et de bons sentiments dans un divertissement de qualité. Il suffit de voir la scène de comédie musicale dans le parc pour trouver le film irrésistible. Oui, je me suis laissé enchanté.


&

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Luc24 78 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte