Magazine

Le précieux ridicule, Molière update.

Publié le 31 mai 2010 par Collectifnrv
homme-aux-deux-cerveaux-03-g.jpg

«Vous savez quand on pense à ce qu'a fait François Mitterrand en ramenant l'âge légal du départ à la retraite de 65 à 60 ans ! On aurait beaucoup moins de problème s'il s'était abstenu

Merveilleux ! Du haut vol … Navrant mais amusant de se livrer au même exercice ...

Si Mitterrand n'avait pas aboli la peine de mort, aujourd'hui il y aurait de la place dans les prisons ...

Et l'esclavage ? Sans la fin de la traite des hommes, le chômage n'existerait plus. Sans compter sur l'économie substantielle de personnel et de charges afférentes dans certains ministères

Et si pour faire court, nous n'avions pas appliqué le programme du CNR ?
Denis Kessler, ancien vice-président du MEDEF, a déclaré dans le magazine Challenges (4 octobre 2007) qu'il fallait "défaire méthodiquement le programme du CNR" en précisant : "le gouvernement s'y emploie".

« Les annonces successives des différentes réformes par le gouvernement peuvent donner une impression de patchwork, tant elles paraissent variées, d'importance inégale, et de portées diverses : statut de la fonction publique, régimes spéciaux de retraite, refonte de la Sécurité sociale, paritarisme... A y regarder de plus près, on constate qu'il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. La liste des réformes ? C'est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là. Il s'agit aujourd'hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance !. » [5]

Un vice-président du Medef qui le dit, tout de même …

Au jour d'aujourd'hui, si l'on suit les préceptes brillants de notre président, nous serions semblables à nos frères américains, au lendemain d'un progrès incroyable pour eux, une couverture maladie pour les plus pauvres ?

Débarrassés de ce qui plombe l'économie française ?

Au fait, comment se portent les finances américaines avec tout cet assistanat dispendieux en moins ?

Un marasme semblable voire pire que le nôtre ?

Au travers des vidéos évoquant les anciennes déclarations du chef de l'Etat, on ne peut que constater l'inconsistance de ses propos, ses mensonges (d'aplomb) avec pour seule visée l'image et la communication …

Le ridicule ne tue pas.

Le voilà, le modèle économique parfait.

Le profit.

Un point c'est tout.

Le point, c'est nous.

Agathe


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Collectifnrv 241 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte