Magazine Beaux Arts

"Partie carrée", "Le Bain", devenu "Déjeuner sur l'herbe

Publié le 01 juin 2010 par Bernard Vassor

Le Salon des refusés avait été créé en 1863 par l'empereur, en marge du salon officiel, à la suite d'une pétition d'artistes refusant l'autorité des membres du "Salon" officiel dont les membres du jury étaient nommés parmi les proches de Napoléon III. Ceux-ci imposaient une censure  arbitraire, bien que n'étant pas experts pour la plupart en matière d'art. La peinture ne devait aborder que des sujets religieux, historiques ou mythologiques. Edouard Manet (1832-18883) issu d'une riche famille de la haute bourgeoisie, possédant une immense propriété à Gennevilliers avait été l'élève du très "académique" Thomas Couture dans son atelier de la rue ede Laval (Victor Massé aujourd'hui). Ayant pris des distances avec ses maîtres, répondant aux observations des critiques lui reprochant de ne pas avoir réalisé de nu, Manet va les prendre au mot : "il paraît qu'il faut que je fasse un nu..Et bien je vais leur en faire un !".

Il demanda à son frère cadet Gustave, inspecteur général des prisons, futur conseiller municipal de Montmartre et à Victorine Meurent (Olympia)qui habitait  alors 25 rue Bréda (Henry Monnier) de poser à Argenteuil ou bien à Gennevilliers pour la composition. Il termina sa toile dans son atelier de la rue Saint-Pétersbourg à Paris.

Le sujet avait déjà été traité par Le Titien, puis par Watteau et James Tissot.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bernard Vassor 2258 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines