Magazine Culture

Genesis #3-Trespass-1970

Publié le 01 juin 2010 par Numfar
Genesis #3-Trespass-1970

Genesis #3 :

Peter Gabriel : chant, flûte

Anthony Phillips : guitare

Tony Banks : claviers, guitare

Mike Rutherford : basse, guitare

John Mayhew : batterie

En été 1969, Gabriel, Phillips, Banks et Rutherford décident de faire renaître Genesis.

Ils ont été secoués, comme tout les amateurs de musique à l'époque, par le premier disque de King Crimson : "In The Court Of The Crimson King" qui aura une influence déterminante sur eux.

Ils retrouvent Richard Mcphail (ex-chanteur de The Anon) et l'engagent comme road-manager.

Ce dernier achète un van pour transporter leur matériel et un petit cottage dans la campagne anglaise dans lequel les musiciens viennent vivre, et où ils commencent à écrire et répéter leur nouveaux titres.

Ils passent une petite annonce dans le Melody Maker et engagent leur troisième batteur, John Mayhew.

En septembre 1969, ils donnent leur premier concert à l'occasion d'une soirée privée.

Ils font ensuite et jusqu'à la fin de l'année, la tournée de petits clubs campagnards et commencent à trouver du travail dans des clubs de Londres dès février 1970.

C'est alors que Tony Stratton-Smith, patron du label "Charisma" les découvre et se rend compte du potentiel énorme du groupe encore débutant.

Le groupe signe avec Stratton-Smith en mars 1970.

Le groupe enregistre pendant l'été 1970 ce qui sera leur véritable premier album : "Trespass", sorti en Octobre 1970 et produit par John Anthony.

Looking for someone

White mountain

Visions of angels

Stagnation

Dusk

The knife

(Genesis)

Un album vraiment sublime : surtout “Looking for someone”, “White mountain” et l’effrayant “The knife” déjà plus acide et qui montre la voie que Genesis va prendre dès l’album suivant.

L’album n’obtient malheureusement aucun succès, même si le groupe commence à se faire remarquer auprès d’un public qui va peu à peu s’élargir.

Lors de sa réédition en 1984, il atteindra la 98e place des charts anglais.

Peu après la fin de l'enregistrement, Anthony Phillips quitte ses amis, pour une carrière solo qui ne verra le jour qu'en 1977 avec le superbe "The Geese & The Ghost" en collaboration avec son vieux pote Mike Rutherford et la participation de Phil Collins sur deux titres.

Il est suivi de près par John Mayhew.

© Pascal Schlaefli


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Numfar 50 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte