Magazine Cinéma

Vicky Cristina Barcelona

Par Silice
Vicky Cristina BarcelonaAujourd'hui, je peignais en écoutant de la musique... espagnole, comment ne pas penser au film de Woody Allen dans un moment pareil. J'ai donc voulu le revoir ce soir, en plus je colle à l'actualité : Cannes, Woody Allen, Javier Bardem !
Alors, Vocky Cristina Barcelona est l'un des meilleurs Woody Allen que j'ai pu voir, je n'en ai pas vu trente-six, il faut dire mais cette ambiance est enivrante. Ce film a le don de m'envoyer directement en Espagne où je m'imagine alors écoutant de la guitare, sirotant un... chocolat froid pour rester dans le non-alcoolisé et écoutant quelqu'un me conter une histoire, comment ne pas sourire lorsqu'une telle situation se dessine dans notre esprit ?
C'est la raison pour laquelle j'aime ce film, au gré des paroles de la voix off, les images apparaissant sur l'écran viennent comme si elle sortait de mon esprit. Une chose rare et plutot agréable pour un pareil film.
Sinon, on revient sur les Woody Allen, les histoires sans tabous, avec de l'amour, obligatoirement ou des semblant d'amours, un air dépaysant (que ce soit à Londres, Barcelone ou New York, je ne suis plus du tout en France !). Ce n'est pas tant que l'histoire qui est importante dans les films de Woody, non, il y a ce petit autre chose.
Après, je ne suis pas une inconditionnelle de Woody Allen, j'aimerai même dire qu'il est parfois surestimé mais ces films restent unique et porte une marque Woody Allen que l'on remarque rapidement.
Vicky Cristina Barcelona
Revenons à son cru 2008, on y entend non-stop une guitare acoustique qui me renvoie à mon image de conteur etc... la magie de la musique, c'est sans doute l'un des éléments les plus importants dans un film.
Niveau image, couleur chaude et abus de jaune, on se croirait dans Amélie Poulain, en plus réaliste et méditerranéen.
Pour finir, je citerai les quatre acteurs principaux qui font vivre le films par leurs interprétations, Scarlett Johansson, belle et inconsciente, Rebecca Hall, à l'opposé de son ami, Penélope Cruz, espagnole et fougueuse, and last but not least Javier Bardem, charismatique !
Bon voyage !
17/20

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Silice 12 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines