Magazine Médias

Pendant ce temps là à Roland Garros...

Publié le 01 juin 2010 par Poclatelephage

En lisant ce post, j’ai soudain eu très envie de parler à mon tour de Roland Garros. Mais si vous savez, cette compétition de tennis entrelardée de publicités, qui doit apparemment permettre au service public de combler en quinze jours l’arrêt de la réclame après 20 heures depuis un an. Je ne sais pas ce que j’ai préféré d’ailleurs du spot pour Citroën mettant en scène un faux « Qui veut gagner des millions » dans lequel les candidats trop bêtes perdent à tous les coups, ou celui avec notre champion français, bien melonné, Jo-Wilfried Tsonga qui aime tellement les kinder Bueno. D’ailleurs, il les aime tant que quand il va chez sa boulangère, au lieu d’acheter des petits sablés bien croustillants, il préfère toujours prendre la barre merdique et trop sucrée, qui ne lui réussit pas quand on voit son visage poupin bien gonflé, ce qui n’affecte pas sa conne de boulangère qui se félicite qu’il préfère une camelote industrielle à ses bonnes pâtisseries.
Sinon, entre les publicités, il y a des matchs, vers lesquels l’inénarrable Laurent Luyat nous oriente en fonction de la notoriété des joueurs et de leur nationalité. En gros, nous avons pu voir le peu de parties qu’on jouait Monfils, Tsonga ou Gasquet, et évidemment Rapha(ël Nadal) et Rodgeure (Federer), mais j’attends toujours de voir jouer Murray par exemple. Comme chaque année et comme pour chaque discipline sportive, les commentateurs français assument à fond leur chauvinisme et si on en venait à protester, ils nous signaleraient que c’est partout pareil. Résultat, j’ai applaudi quand Murray a sorti Gasquet et quand l’insupportable et bouffi d’orgueil Tsonga a été éliminé. Bien joué les gars…
Du côté de la terrasse, Laurent Luyat tente depuis deux ans déjà de pécho la coquette Tatiana Golovin (nue, seins nus), qui ne reprendra jamais le tennis a priori et qui en plus est maquée.
Seul bon point dans toute cette nullité est l’arrivée d’Amélie Mauresmo, que je n’appréciais pourtant pas plus que ça par le passé. Elle est pertinente et drôle. Elle ne parle pas à tort et à travers. Elle maîtrise le français, ce qui devient super rare à la télé. Elle est raisonnablement chauvine, elle a notamment remis à sa place Tsonga dans ses commentaires. Bref, c’est un plaisir de l’écouter et même de la voir, alors que physiquement jusque là je butais. Elle rayonne littéralement, sa nouvelle coupe lui va à ravir et en plus elle est bien habillée. Elle sauve quasiment France 2 sur ce coup là.
Mais comme elle est entourée de beaufs, il y a toujours un petit malin pour faire une allusion du style « un téléspectateur voudrait vous épouser » ou « oulalala il vous plaît ce joueur » et la championne rit poliment, laissant passer la pluie sereinement. Parfois, je me demande si ça ferait rire Lionel Chamoulaud qu’un mec propose de l’épouser – à la base, je voulais être infiniment plus vulgaire et ça commençait presque pareil.
Voilà d’une année sur l’autre, toujours les mêmes sujets d’agacement et le sport passe toujours au second plan.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Poclatelephage 1254 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines