Magazine Basketball

“Et maintenant ?”, Phoenix Suns Edition

Publié le 01 juin 2010 par Tinmar

Quelle belle finale de conférence nous avons vue ! Si, avouons-le cette opposition entre des Suns qui jouent la zone et les Lakers de Kobe Bryant fut des plus belles, avec des images fortes qui resteront dans les mémoires : comment oublier ce buzzer-beater de Ron Artest lors du game 5 ? Comment oublier cette altercation entre les deux slovènes Dragic et Vujacic ? Comment oublier les larmes de Steve Nash dans les vestiaires après la perte de la série ? Et surtout comment oublier cette petite tape de Kobe Bryant sur les fesses de Alvin Gentry ?

On a eu droit à un très beau spectacle, mais maintenant il faut songer à l’avenir pour les Suns. Et le moins que l’on puisse en dire, c’est qu’il sera plutôt chargé du côté de l’Arizona, avec dans le désordre les fins de contrat de Amar’e Stoudemire et de Channing Frye, les années qui s’accumulent pour Steve Nash et Grant Hill, le travail estival de Robin Lopez, la quête de la pièce manquante…

teamsuns.jpg
Christian Petersen/Getty Images

Petit rappel des faits : les Suns pratiquent depuis quelques années l’un des baskets les plus agréables à regarder. Ils le peuvent car leur meneur Steve Nash est un adepte d’un jeu rapidement porté vers l’avant. Cette tactique souvent ultra-offensive, appelée « Run & Gun » ou « 7 seconds or less », n’a jamais été des plus utiles lorsqu’arrivaient les Playoffs. Jamais, jusqu’à cette année : avec Alvin Gentry aux commandes, le jeu des Suns s’est quelque peu ralenti (cette saison, ça a plutôt été « 14 seconds or less », ce qui est déjà un bon début), et il s’est appuyé sur un banc des plus prolifiques, avec notamment deux des meilleurs artilleurs de la ligue (Frye et Dudley), un sophomore jumeau surprise (Robin Lopez), et un meneur européen ultra-rapide et spectaculaire (Dragic). Avec eux mais surtout un Amar’e Stoudemire au taquet depuis la pause All-Star, les Suns ont taquiné les meilleurs jusqu’au bout de la saison, finissant à une très belle 3ème place de la très relevée conférence Ouest.

Opposé d’abord à Portland, Phoenix n’est pas tombé dans le piège tendu par des Blazers orphelins de tout leur effectif ou presque. Puis ce fut le tour des Spurs, et là on s’est dit qu’il allait y avoir bagarre… 4 matchs plus tard, la bande à Tony Parker s’en est retournée au Texas rejoindre leurs premiers loves respectifs : su-perbe ! En finale de conférence, les Lakers, favoris pour le titre suprême, allaient être de tout autres adversaires.

A égalité à 2-2 après les 4 premiers matchs, on commence à se dire que les Suns pouvaient le faire, pouvaient donner à Steve Nash ce titre qu’il n’a même jamais frôle et pourtant tant mérité… Oui mais non : les Lakers ont su contourner le problème de la défense en zone des Suns, et Kobe Bryant a simplement assommé les Suns par deux perfs que seuls les plus grands peuvent sortir : 30 points, 11 rebonds 9 passes pour le game 5, 37 points lors du game 6, dont 9 dans les dernières 90 secondes…

Il est maintenant temps pour toute l’équipes des Suns de partir en vacances pour revenir en pleine forme et toujours aussi séduisant en novembre prochain. Mais la question se pose : qui portera encore le maillot des Suns l’an prochain ?

La Free Agency 2010 : qu’est-ce qui peut pousser réellement Amar’e Stoudemire à rester à Phoenix, au sein d’une équipe vieillissante ?

Cet été, Amar’e Stoudemire peut partir s’il le souhaite. Il possède encore une année de contrat, mais avec le nouveau CBA qui arrivera à l’été 2011, il tentera de signer son contrat longue durée dès cet été. Pour cela, il a plusieurs solutions : rester à Phoenix ou aller tâter le marché. Une très grosse question revient souvent à son propos : il présente des stats plutôt flatteuses, surtout depuis le All-Star-Break, et il a cette chance de jouer aux côtés de Steve Nash qui a ce don de savoir offrir des caviars à ses coéquipiers. Stoudemire saura-t-il être aussi fort sans Steve Nash et le pick'n'roll mis en place par Alvin Gentry ? C’est une grosse question que doivent se poser les nombreux suiveurs de Stoudemire sur ce marché : Chicago, New Jersey, Miami, Cleveland ou encore New York, Washington voire même Sacramento…

(lire la suite…)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tinmar 83 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines