Magazine Cinéma

Lost saison 6 (Episode 7-12)

Publié le 01 juin 2010 par Olivier Walmacq

lost_saison_6_01_grande

Genre : Série fantastique

Année : 2004 à 2010 (fin annoncée avec la saison 6)

L’histoire : L’explosion de la bombe semble n’avoir rien changé sur le présent des iliens. Jacob assassiné, une entité maléfique apparaissant sous les traits du défunt Locke semble essayer de gagner à sa cause autant de monde possible afin de mettre son plan secret à exécution.

A propos de la série :

La saison compte 18 épisodes.

Critique de Ber :

Le suspense demeure toujours au sujet des tenants et des aboutissants de la série.

Pourtant cela avance indéniablement : Windmore réapparaît sur l’île. Arrivé avec ses gros souliers à l’aide d’un sous marin, celui-ci ramènera, contre son gré, notre dandy Desmond, personnage ô combien chéri par tous les aficionados. De plus, la découverte de son segment de réalité parallèle va faire complètement chavirer la série. On le sentait déjà au préalable que certains personnages ressentaient que cette réalité factice cachait une sombre vérité. Comment ? Par l’intermédiaire de certains flashs ou lors de la découverte d’événements du passé totalement oubliés (pour Jack, une opération d’appendicite infantile). Les scénaristes ont aussi utilisé intelligemment (donc sans en abuser) le sentiment de déjà-vu qui voyait certains personnages s’arrêter qques secondes devant un objet familier (Hugo devant le jeu de dames dans l’asile).

Mais Desmond va faire basculer tout cela lors d’une expérience infligée par Windmore qui lui fera entrevoir l’envers du miroir chez son moi parallèle. Se sentant investi d’une mission,  il  « réveillera » les consciences de certains de ses camarades dans l’autre univers tout en faisant  preuve d’une étrange docilité lors de sa rencontre avec l’Adversaire sur l’île. Certains mystères persistent donc.

A part ce gros morceau scénaristique, on aura (enfin) eu droit aux origines de l’inusable Richard Alpert (avec en prime un big clin d’œil à la toute première théorie des fans de la première heure !),  on épiera  les apparitions fantomatique d’un Jacob juvénile et frondeur et on vivra une prise des rênes du groupe de Jacob par un Hugo devenu tout à coup  leader.

L’installation du décor et le placement stratégique des pions font maintenant  place à une partie d’échec plus qu’entamée ! Et le jeu semble en suspens entre la semaine d’attente de la nouvelle salve d’épisodes. Comme si le temps de réflexion entre les joueurs se prolongeaient car conscients que les prochains coups verraient la décision finale tomber.

Lindelof et J.J.Abrams ont déjà réussi le pari de maintenir le même sentiment d’addiction que lors des très réussies dernière saisons. Il n’y a plus qu’à transformer l’essai par un épilogue digne de ce nom.

Je croise les doigts...

Ber


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines