Magazine Culture

Invisible Target : Trois balles

Publié le 01 juin 2010 par Diana
Invisible Target : Trois ballesUne bande de braqueurs sèment le trouble à Hong-Kong en s’attaquant à un fourgon blindé. Trois policiers menés par des convictions différentes et que tout opposent tentent de stopper le gang dont un complice est infiltré dans la police.
Benny Chan réalise avec Invisible Target / Nan er ben se (2007) un polar d’action quasi-réussi où l’on retrouve l’univers old school d’un genre qui fit le cinéma HK. A tel point qu’on se croirait revenu quelques années en arrière, à la grande époque d’un mélange de scènes de tir, de kung-fu et d’explosion. La réalisation est simple tenant le bon cadre et sans effets clippesque à la mode devenus la norme. Le rythme est effréné, les acteurs donnent de leur personne avec des scènes d’actions dispatchées comme il se doit. Oublions l’histoire qui n’est toujours pas le point fort du cinéma d’action HK ainsi que la morale à deux sous. Invisible Target reste un bon film de divertissement avec ses scènes comiques (parfois lourdes) et ses acteurs qui répondent présent.
Invisible Target : Trois ballesPourtant, Invisible Target ne sera pas le film tant attendu qui défrayera la chronique du genre mais on s’en rapproche petit à petit. Le problème de Benny Chan est qu’il se tourne vers une époque révolue et l’actualise. Pas une scène gore ou tendancieuse qui faisait la marque de fabrique HK. Aseptisé ? Pas jusque là. Malheureusement (pour moi), il faut tout de même toucher le plus large public possible. Donc, moins violent mais tout de même brutal. Autre souci, c’est qu’en se tournant vers ce qui se faisait, il reproduit des scènes d’actions qui n’innovent pas, notamment avec l’utilisation abondante des câbles qui minent le film. Des combats plus terre à terre auraient sans doute été plus intéressants, plus novateurs. Malgré cela, le film est rempli de bonnes scènes de poursuite pédestre des rues aux toits de la ville, de course-poursuite en voiture,…
Sans ça, on serait presque à dire que HK tient le bon bout et même si le résultat n’est pas parfait, que le film culte du polar d’action 21ème siècle n’a pas encore vu le jour, Invisible Target donne du baume au cœur comme il pourrait décevoir tout en même temps. Surtout que sur le papier, le film avait du potentiel.
I.D. Vous avez aimé cet article ? Partager

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Diana 569 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine