Magazine Cinéma

Christopher Lee

Publié le 03 juin 2010 par Olivier Walmacq

Christopher_Lee

Christopher Lee est né le 22 mai 1922. C'est sa mère qui l'inscrit au théâtre et Christopher Lee attrape le virus de la scène. Par la suite, sa mère épouse Harcourt Rox, qui n'est que l'oncle de Ian Fleming. Christopher Lee rencontre donc ce derner pendant plusieurs parties de golf.
Les deux hommes parlent évidemment de leur passion pour le noble septième art. Et c'est donc Ian Fleming qui lance Christopher Lee dans le cinéma.

cauchemar_de_dracula_dracula_1957_1

Pourtant, dans un premier temps, Christopher Lee est jugé trop grand, et son physique trop atypique pour plaire au public. Ce dernier se spécialise alors dans les seconds rôles et les personnages de méchants. Tout commence en 1948 avec l'étrange rendez-vous de Terence Young.
Mais le film Song of tomorrow l'amène à rencontrer un certain Terence Fisher, un réalisateur emblêmatique de la Hammer.

WickerMan

Encore peu connu à l'époque, Christopher Lee accepte tous les rôles qu'on lui soumet. Il accepte même de jouer les cascadeurs occasionnels dans l'ombre de certaines grandes stars: Burt Lancaster, Errol Flynn, John Huston ou encore Raoul Walsh.
En 1957, la Hammer, une maison de production spécialisée dans les séries B horrifiques, l'accueille à bras ouverts. Il joue alors dans Frankenstein s'est échappé ou encore dans le cauchemar de Dracula. Ces deux films connaissent un immense succès et propulsent Christopher Lee au panthéon des acteurs cultes.

sherlock_holmes

Il enchaîne également des rôles de méchants dans le masque de Fu Manchu, dans Raspoutine le moine fou et dans la malédiction des Pharaons.
Durant toutes ces années (les années 60 et 70), Christopher Lee croise d'autres grands acteurs abonnés au genre horrique, notamment un certain Peter Cushing.
Avec la vie privée de Sherlock Holmes, il franchit une étape importante de sa carrière: Christopher Lee n'est plus seulement caricaturé aux rôles de personnages sadiques et sanguinaires.

frankenstein

L'un de ses films majeurs reste the Wicker Man, une oeuvre horrifique dont Lee est probablement le plus fier. Par la suite, il est confronté à Roger Moore dans l'homme au pistolet d'or.
Le réalisateur, John Carpenter, lui proposera même de jouer le Docteur Loomis dans Halloween, la nuit des masques mais Christopher Lee décline l'invitation.

mal_diction_des_pharaons

Entre la fin des années 70 et le début des années 80, Christopher Lee diminue son activité cinématographique, notamment à cause des échecs commerciaux de 1941 et de Hurlements 2 (un gros nanar pour lequel Lee présentera ses excuses...).
Mais il effectue un retour surprenant dans Sleepy Hollow de Tim Burton. Au même titre qu'un certain Vincent Price, Christopher Lee met également à profit sa voix dans divers enregistrements.

Eelsoliver


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines