Magazine Concerts & Festivals

ALAN PARSONS PROJECT à L'Olympia de Paris, le 1er juin 2010

Publié le 01 juin 2010 par Concerts-Review

Que du bonheur depuis ma place privilégiée au 5ème rang du parterre. la 1ère partie est assurée par Akram SEDKAOUI en formule trio acoustique. Très bonne voix. A souligner que l'homme à travaillé avec Toto ou encore Terence Trent D'Arby pour ne citer qu'eux. Ses deux comparses Yannick Chouillet (guitare) et Félix Sabal-Lecco (percussions) savent y faire. Une bonne demi-heure, vite passée. Dommage qu'à Paris, une partie du public se croit obligé d'arriver en retard et de déranger tout le monde pour s'installer. Dans un set acoustique, "ça ne le fait pas" comme disent les jeunes et puis bonjour le respect de l'artiste.

01-1ce4df7.jpg

Après, nous sommes partis pour 1h50 de concert magique d'Alan PARSONS avec en guest star John HELLIWELL de Supertramp au saxophone! Rien que çà!

B.J. OLSON (seul rescapé du line-up d'il y a deux ans) chante toujours aussi bien et sans en faire des caisses. Alistair GREEN le "petit nouveau" guitariste s'y entend pour booster l'ensemble de soli tranchants aux sonorités parfois carrément Hendrixiennes. Ce soir, Alan Parsons est très volubile et, étant donné que le bonhomme parle très bien français, il gratifie le public parisien d'un concert uniquement présenté dans la langue de Molière. Le fait est d'ailleurs très apprécié du public de la capitale, peu connu pour ses aptitudes à s'exprimer correctement dans la langue de Shakespeare.

Très bonne ambiance pour un concert sans failles et vraiment difficile de trouver un spectateur de moins de 40 ans! On vieillirait "à l'insu de notre plein gré" que ça ne m'étonnerait pas! Pour les fans, voici la setlist dans le désordre mais par album ce qui ne saurait déplaire aux puristes:

05-1ce4dce.jpg

TALES OF MYSTERY AND IMAGINATION :

(The System of) Doctor Tarr and Professor Fether

I ROBOT :

I Robot...

I wouldn't want to be like you

Don't let it show

EVE :

Lucifer (Medley avec Mammagamma)

Damned if I do

TURN OF A FRIENDLY CARD :

Games people play

Time

The Turn Of a Friendly Card

i. The turn of a friendly card (Part One)

ii. Snake eyes

iii. The ace of swords

iv. Nothing left to lose

v. The turn of a friendly card (Part Two)

EYE IN THE SKY :

Sirius – Eye in the sky

Mammagamma (medley avec Lucifer)

Old and wise

AMONIA AVENUE :

Prime time

Don't answer me

GAUDI :

Standing on higher ground

A VALID PATH :

We play the game

INEDIT :

All Our Yesterdays

Comme vous pouvez le constater, c'est en quelque sorte un "best of" que nous avons eu la chance d'entendre. L'orgasme auditif aurait été total si on avait pu avoir l'une ou l'autre perle de l'excellent "Pyramid" complètement occulté.

Sorry pour la qualité des photos mais mon GSM sert avant tout à téléphoner.

Mais pourquoi ne l'invite t'on pas en Belgique ce grand monsieur? En tout cas, vivement la prochaine fois!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte