Magazine Culture

LES ENFANTS DE LA NUIT de Franck Delaney

Par Phooka @Phooka_Book
LES ENFANTS DE LA NUIT de Franck Delaney
Résumé:
Michael Newman, architecte londonien renommé, a vécu une relation passionnelle avec Madeleine, une femme fragile et mystérieuse, de quinze ans son aînée, dont il ne connaissait rien, ni son histoire ni son passé.
Sans doute était-elle la femme de sa vie, mais il l'a compris trop tard : Madeleine a été assassinée dans d'étranges circonstances. Trois ans plus tard, Michael, qui ne s'est toujours pas remis de ce drame, prend quelques jours de repos dans un hôtel en Suisse. C'est là qu'il fait la connaissance d'un couple de riches hongrois, qui lui montrent quelques photos de la villa qu'ils sont en train de restaurer en Italie.
Sur l'une d'entre elles, Michael reconnaît une tour Eiffel en améthyste, une pièce unique créée pour Madeleine, le seul objet dérobé par l'assassin après le meurtre. Dès lors, Michael, devenu la proie d'une série d'agressions, décide de lever le voile sur les secrets de Madeleine et de reprendre l'enquête sur sa mort. C'est le début d'un ténébreux voyage qui, de Londres à Venise en passant par New York et Athènes, le conduira au coeur du cauchemar nazi et de ses expériences les plus inhumaines.
Dans un style à la puissance d'évocation remarquable, Les Enfants de la nuit pose des questions fondamentales sur la relation entre l'Histoire et les destinées individuelles, la nature du mal, les traumatismes et la résilience, sans jamais se départir d'un suspense qui bien vite tourne à l'obsession. Thriller d'exception aux multiples rebondissements, à la tension omniprésente, il est apparu comme un véritable coup de tonnerre dans le paysage éditorial anglo-saxon lors de sa parution.L'avis de Dup:La lecture de ce roman a été une épreuve assez singulière pour moi. Ce fut à la fois passionnant et repoussant. Je m'explique:Passionnant car c'est un vrai thriller, avec beaucoup d'actions, de suspens et de rebondissements. L'écriture de l'auteur est puissante et très agréable à lire. De plus la narration à la première personne du singulier rajoute au dynamisme du récit. On ne s'ennuie pas une seule seconde.Passionnant également car le personnage principal, Nicholas Newman (et non Mickaël comme écrit sur la quatrième de couverture...) est architecte. Soit l'auteur l'est également, soit il s'est sacrément documenté d'ailleurs! Et il nous fait découvrir partout où il passe les trésors architecturaux locaux. Et comme l'action nous mène de Londres à Venise, puis Athènes, New-York, Paris....c'est un vrai régal.Repoussant parce qu'on explore la barbarie nazie et à chaque fois que je lis un livre relatant ces horreurs, je suis mal à l'aise. Découvrir comment l'intelligence peut être mise au service de la perversion la plus totale, c'est vraiment dérangeant. On replonge dans le cauchemar de certains programmes nazis, à chaque page achevée on se dit "C'est bon là,on ne peut pas faire pire..." mais la page suivante dément! Ici il est question de la création de die familienanstald, proposé par un jeune et éminent psychiatre: "Observer" des familles juives unies afin de trouver la solution pour briser, exploser ce lien familial. Ainsi l'extermination du peuple juif se fera d'elle-même, plus besoin de camps... l'auto-destruction parfaite! Les méthodes employées sont...argh...abominables. Cela fait froid dans le dos.Je suis partagée entre l'envie de chercher si ce die familienanstadt a réellement existé et l'envie de me dire que ce serait tellement plus sympa qu'il ne soit que le fruit de l'imagination fertile de Franck Delaney!Voilà, c'est une lecture qui va sans doute me marquer un sacré bout de temps encore. Et pourtant je l'ai beaucoup apprécié et je remercie Livraddict et les éditions Le Cherche Midi pour la découverte de cet auteur.Le Cherche Midi560 pages22 euros

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Phooka 16646 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines