Magazine Cinéma

Sex and the City 2 : le debrief qui fait mal

Par Lisa
Sex and the City 2 : le debrief qui fait mal
Sex and the City 2 : le debrief qui fait mal
Sex and the City 2 : le debrief qui fait mal Ces photos ne sont peut-être pas une découverte pour vous, le film étant sorti mercredi dernier en France,et depuis un petit moment aux USA... Sur les blogs du monde entier,bien avant les avant-premières,des photos - plateau avaient filtré,provoquant effervescence et ravissement des décoristas de la planète. A l' époque, j' étais restée relativement imperméable face à toute cette agitation : je ne suis pas une fan de la série,et je trouve qu'il est beaucoup plus facile de se faire un avis lorsque les choses sont placées dans leur contexte ( en salle, c'est quand même bien mieux que sur une petite fenêtre de pc). Eh bien , mazette!j' en ai pris plein les mirettes...et pas que dans le bon sens. J' en veux pour preuve,le nouveau nid d' amour de Carrie et de John (aka Mr Big) photos ci-dessus: C'est bien simple, il y en a partout!
Des motifs en- veux-tu-en -voilà sur les murs , les fauteuils , la tête de lit...le tout, visuellement imbriqué /superposé en tranches successives (du premier au dernier plan de l' image). Même accumulation concernant les objets (salle à manger) : une suspension hyper-présente,une bibliothèque blindée d' items de toutes formes et de toutes couleurs... Chaque élément pourtant, pris indépendamment des autres,est d'un goût sûr et  raffiné,dommage... Carrie et Mr Big tenaient-ils tant à la déco de leurs anciens appartements respectifs, au point de les faire cohabiter dans un seul??? C'est à se demander... Sex and the City n' a jamais fait dans la sobriété , tant au niveau stylisme que dans la personnalité des 4 héroïnes , il ne faut donc pas s' étonner que la déco d' intérieur s'en prenne un coup également,lol! Pour ce qui est du film , je crois qu'il faut être fan pour adhérer du début jusqu' à la fin (et supporter "Carrie-la-chieuse".. je m' explique plus bas).
La première partie du film se déroule à New-York : les plans de la ville sont splendides , le flash-back 80's plutôt drôles ,et l'on replonge dans le quotidien des personnages.
Dans la seconde ( la plus longue ), supposée se tenir aux Émirats (tournée en fait  à Marrakech) on bascule dans " Chiennes à Abu Dhabi " : Les personnages ont peu le respect des codes du pays, elles adoptent une attitude empreinte d' un certain colonialisme,et s' éternisent en réflexions" limites" sur le niqab. Je passe sur les extravagances type: robe de soirée au milieu du désert en pleine journée,talons aiguilles à dos de chameau... Lourd. Même les répliques de Samantha ne parviennent plus à faire sourire ( je suis pourtant une adepte de l' humour politiquement incorrecte, et pas la dernière pour balancer des blagues un peu grasses). Quant à la fin de leur séjour, on tombe dans le potache. Et puis, il y a Carrie...
"Carrie - la - Chieuse " " Carrie - jamais- contente" " Carrie - qui - miaule " : parce qu'elle n' aime pas le cadeau que son mec vient de lui offrir et qu'elle voudrait un gros caillou à la place; parce qu'elle veut 2 jours de célibat par semaine "comme avant"(d' être mariée à Big). Avant pourtant ,Carrie miaulait aussi... mais parce qu' elle voulait Mr Big bagué, et du tralala en robe blanche... Dans ce second opus, Carrie ne sait plus ce qu' elle veut (drame!) :  elle a "Big"et la bagouze , mais elle repense à son appart' de célibataire,et surtout à son dressing rempli de grandes robes à froufrous...elle a le blues Prada , Carrie... Alors , pour se changer les idées et s' échapper de cette vie trop "compliquée",elle part - entre copines- au Moyen-Orient, où elle s' extasie devant les babouches, et shoppe au souk en robe-crinoline/tee-shirt Dior au milieu des locaux. Cependant le sort s' acharne : elle y rencontre un ex , et ne sait plus où elle en est ; elle part donc réfléchir dans le désert, avec mine de circonstance et domestique ( lui tenant une ombrelle tout au long de sa douloureuse réflexion);ne vous méprenez pas , Carrie est une femme qui pense... C'est que Carrie a de vrais problèmes, vous comprenez?c'est une femme mariée à présent, avec des problèmes de femme mariée (et surement un Œdipe mal réglé, aux vues du  comportement de petite fille qu'elle adopte dès qu'elle est face à son homme...mais bon , je m' égare...). Les autres personnages, en revanche, m'ont semblé tenir un peu plus la route (à la sauce SATC biensur).
Il n' en reste pas moins qu' étiqueté "film de filles",Sex&The City nous vend un féminisme en toc,sur fond de consumérisme effréné. Mais cela ne reste que mon avis... Si vous n' avez pas encore vu le film,j' espère ne pas vous avoir gâché le plaisir,et vous conseille d' y aller pour vous faire une idée (si toutefois,vous pensiez y aller). Si vous l' avez vu,j' aimerais bien savoir ce que vous en avez pensé. Bonne toile!
A bientôt!
Source photo:Marie-Claire


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lisa 20 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte