Magazine Culture

"Transat" d'Aude Picault, ovation pour l'auteur de "Moi-je"

Par A_girl_from_earth

transat---picault.gif

TRANSAT

Ça commence comme ces petites BDs pour filles très tendances, type Ma vie est tout à fait fascinante ou Joséphine de Pénélope Bagieu - c'est d'ailleurs pour ça, n'en déplaise à Yaneck Chareyre , que je l'ai embarquée car je pressentais un bon petit moment de détente - sauf que notre héroïne, jeune graphiste, ne se retrouve pas dans ce milieu bobo, faussement cool, fashion, urbain, et, lassée de son quotidien parisien et des préoccupations superficielles et vaines de son entourage, met tout en oeuvre pour pouvoir s'offrir un voyage sur une île et une petite traversée de l'Atlantique à la voile.

J'ai bien aimé ce récit de voyage où l'auteure n'idéalise rien dans son escapade, elle avait envie de s'évader de la vie parisienne, elle l'a fait, et partage ses aventures, ses réflexions et rencontres avec simplicité, lucidité et autodérision.

Lecture très agréable et pleine de fraîcheur, on s'échappe avec elle le temps de quelques pages.

J'ai beaucoup aimé ces réflexions:

"Et puis il y a une sorte de mythe du voyageur: celui qui part est regardé avec respect, envie. Fait-on les choses pour le regard que nous portent les autres, ou par réelle motivation intérieure?"

"On pétrit notre nature humaine d'héroïsme comme pour mieux affronter et dépasser notre condition de mortels... alors qu'on ne s'en remettra jamais."

"Eh bien moi, avant de partir, j'étais dans l'état inverse, où chaque geste me semblait vide de sens. Tu sais, cette angoisse qui te prend, pollue ton regard, rendant tout négatif et vain. La peur de se figer dans une vie trop étroite. Parce qu'à 20 ans le monde s'ouvre à toi... et à 30 tu prends conscience que réaliser l'être formidable qui se cache en toi est plus compliqué que prévu. Alors on s'arrange avec le réel, en essayant de ne pas trop se résigner, en jonglant de façon plus ou moins honnête avec soi-même. Et finalement, on fait nos choix en fonction de ce que nous propose notre environnement, du contexte, de notre degré de conscience, des rencontres que l'on fait, de celles que l'on rate... chaque choix dérive d'une multitude de non-choix."

L'auteure

Illustratrice pour la presse et le livre jeunesse, remarquée pour deux albums d’autofiction (Moi je et Papa), Aude Picault confirme tout son talent de narratrice avec ce récit autobiographique d’une grande fraîcheur, servi par un trait fin et léger.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


A_girl_from_earth 191 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines