Magazine Culture

Poezibao a reçu (dimanche 9 décembre 2007)

Par Florence Trocmé

Cette chronique présente les livres reçus par Poezibao. Elle n'est pas constituée de notes de lectures ou de notes critiques et fait souvent appel au matériel fourni par les éditeurs.

Henri Droguet, , poèmes, Gallimard
Grand cahier Michel Deguy, le Bleu du ciel
Jean-Pascal Dubost, , Obsidiane
RevueThéodore Balmoral, n° 55, automne 2007
Cole Swensen,si riche heure, José Corti
Jacques Ancet,entre corps et pensée, Écrits des Forges / le dé bleu (l'idée bleue)

Poezibao a reçu (dimanche 9 décembre 2007) Henri Droguet
Off
Gallimard, 15 €
haut de page

Poezibao depuis ses débuts a toujours suivi avec attention l'œuvre singulière d'Henri Droguet et je crois que l'on peut reprendre ici les mots que j'employais pour parler deAvis de Passage : Henri Droguet allie l'art du miniaturiste au souffle de l'épopée. Une épopée dont les oiseaux, les nuages, la houle seraient les personnages, car ici pas d'humains. Rien que les éléments, le paysage et le poète, qui se parle, se prend à partie, se tourne en dérision (il y a un aspect terriblement grinçant dans certains textes). La mort, la pourriture, la "sauvage entropie", toile de fond, bruit de fond de l'univers de Droguet. Et j'ajouterai le somptueux lexique, noms de plantes, noms de vents, mots rares.

(extrait du poème Hourvari)
l'iode et les petits os dans les grands
l'eau des sources chétives les purins et limons
la criste et l'armérie maritime les spergulaires
et la carotte à gomme au port trapu
dans les coussinets de bruyère
une araignée remaille son haillon rompu
l'ordinaire dépote hétéroclite fucus vésiculeux
l'effarante agglomération des crépidules
les draps mouillés claquant dans les enclos
les fours à boulet fours à chaux le coaltar et l'étoupe
les ajoncs crépitants l'écho lacunaire d'un glas
mugistusque boum
le sel granulé noir l'ébriété des grains
leur démentiel blanc biffeur
dans le ciel saturé

Poezibao a reçu (dimanche 9 décembre 2007) Grand Cahier Michel Deguy
Le Bleu du ciel, 30 €
haut de page

C'est une vraie somme que propose ici l'éditeur Le Bleu du ciel en un grand " cahier " au format généreux, riche de nombreux textes, essais et poèmes de Michel Deguy, la part du lion, accompagnés d'un corpus " Études/Lectures " avec des contributions de Philippe Verstraten, Wilson Baldridge, Yves Charnet, Adelaïde Russo, Jean-Luc Nancy, Claude Mouchard ou Jean-Pierre Moussaron.
Les pages de Michel Deguy sont elles-mêmes réparties en trois ensembles, " Sous Escorte " avec des textes dédiés aux écrivains (Aragon, Roland Barthes, Cocteau, des Forêts, etc.), aux philosophes (Derrida, Gérard Granel, Jean-François Lyotard, etc.), aux poètes (Bonnefoy, Haroldo de Campos, Godo, c'est à dire Godofredo Iommi, Vadim Kozovoï, etc.). Puis un second ensemble " Cours de vie " où se côtoient, classés de nouveau en ensembles " saluts " ou " circonstances " des lettres, des souvenirs de rencontres (Michel Chaillou, Lorand Gaspar), des articles polémiques, des réactions, des entretiens (avec Michel Collot notamment). Bref ce qu'on pourrait appeler l'ordinaire d'une vie d'écrivain, une réunion d'articles et de textes publiés dans des revues ou des journaux, dans des monographies ou des ouvrages collectifs, de 2001 à 2006. Quant aux poèmes de Michel Deguy qui ferment ce très bel ensemble il s'agit de Les meurtrières, la toute première publication de Michel Deguy, réalisée en 1959 grâce à Pierre-Jean Oswald et dont le stock fut ultérieurement détruit quand Jean Oswald rappelé en Algérie déserta et que son imprimerie et ses biens furent saisis.

Poezibao a reçu (dimanche 9 décembre 2007) Jean-Pascal Dubost
Vers à vif
Obsidiane, 14 €
haut de page

Deux livres de Jean-Pascal Dubost ces derniers mois : Fatrassier chez Tarabuste et ces Vers à vif publiés par Obsidiane avec toujours cette approche du réel en petits blocs de textes où les phrases bifurquent sans prévenir, où le lecteur est en permanence déstabilisé de son confort de lecteur, embarqué là où il n'avait pas prévu d'aller. Ecriture qui ouvre sous ses apparences de fermeture des pistes dans les broussailles et parfois de grands trous sous les pieds. Avec une bonne dose d'autodérision, ces Vers à vif mettent les nerfs à vif et conduisent à regarder les choses sous un autre angle

extrait
Où ça va m'avancer à quoi bien cet appendix probi-ci
cette floraison en mauvaise humeur de mon humaine
rature et foison de barbarismes et de pillages et d'hics,
d'hargne et de vices, c'est un copier-pisser-coller
monté pas piqué des vers mais piqué de tours et de
formes et d'axes à volonté de tous horizons sans me
faire prier -

Poezibao a reçu (dimanche 9 décembre 2007) Revue Théodore Balmoral
n° 55, automne 2007, 20 €
haut de page

En perpétuel danger, comme tant et tant de revues, Théodore Balmoral, revue de littérature, réussit cependant à proposer ce nouveau numéro (voir l'appel du 24 octobre 2005). Avec dans ce numéro 55 " dans les brouillards du petit jour ", des textes de Marie Alloy, Pascal Commère, Henri Droguet (voir ci-dessus), Alberto Manguel, Robert Marteau, Jacques Réda, Gilles Ortlieb, Jean-Paul Michel pour n'en citer que quelques-uns. On retrouve le soin éditorial habituel à cette revue, beau papier, typographie impeccable. Un vrai plaisir de lecture qu'on espère bien pouvoir renouveler au fil des mois à venir.

Poezibao a reçu (dimanche 9 décembre 2007) Cole Swensen
Si riche heure
traduit de l'anglais par Maïtreyi et Nicolas Pesquès
José Corti, 16 €

" Couvrant une large palette de sujets - de la peste et la première danse macabre en passant par le développement de la perspective ou les recettes pour les pigments - ce nouveau recueil de Cole Swensen prend place dans le XVème siècle français, une fertile et tragique période de transition entre le Moyen Âge et la Renaissance. Inspirée par le célèbre livre d'heures Les Très riches heures du Duc de Berry dont elle suit le calendrier, l'auteur explore la manière dont les arts interagissent avec l'histoire qui s'avance. Philosophie, souffrance et beauté parcourent ce recueil d'une rare puissance où la précision historique, loin de le restreindre à une époque, amène, comme à l'insu de l'auteure, de troublants rapprochements.

Cole Swensen enseigne la littérature comparée à l'université d'Iowa. Elle a traduit en anglais des poètes français contemporains (Pierre Alfieri, Olivier Cadiot, Jean Tortel). Elle a publié plusieurs recueils et reçu de nombreuses distinctions (New American Poetry Award, notamment). Ce recueil est le deuxième traduit en français, après Noon (traduit Nef, éditions Les Petits matins, 2005). " d'après le site des éditions Corti où on peut lire un extrait de ce livre

Poezibao a reçu (dimanche 9 décembre 2007) Jacques Ancet
Entre corps et pensée, anthologie composée par Yves Charnet
Ecrit des Forges/Le dé bleu (l'idée bleue), 15 €
haut de page

Poezibao a déjà présenté ce nouveau livre de Jacques Ancet en en choisissant un extrait pour l'anthologie permanente, ce 7 décembre


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines