Magazine Culture

MEUTRES A L'ECOLE DE POLICE, de Yves DESMAZES

Par Geybuss

MEUTRES A L'ECOLE DE POLICE, de Yves DESMAZES

Policier - Transit Editions - 398 pages - 18 €

 

 

Parution Mai 2010

 

Résumé : A l'école de police de Nîmes, un assassin sème la mort parmi les policiers.
Le lieutenant Kevin Normand se voit chargé de l'enquête, qui se révèle rapidement aussi complexe qu'incontrôlable... En menant ses investigations, sur fond de techniques policières et scientifiques, le policier va se retrouver pris au piège d'un jeu machiavélique dont il ne sortira pas indemne. Mais Kevin Normand n'est pas un héros ordinaire, car l'officier de police est aussi diacre de l'évêché de Montpellier.
Un double statut, peu commun dans le monde du roman policier, qui donne au personnage principal de ce troisième opus des aventures de Kevin Normand une dimension humaine captivante et originale.

                                    

étoile2.5

Mon humble avis :  Pour ce polar, j'ai décidé de créer une "notation" nouvelle avec deux étoiles et demi, ce qui signifiera désormais : bon livre mais... Vous allez vite comprendre...

Voici un roman policier de facture assez classique et pourtant très original par certains côtés. Déjà, le personnage principal est lieutenant de police mais aussi diacre. Pas parfait, il lutte contre certains démons qui font de lui un homme très humain et attachant. Ensuite, les crimes ont lieu "intra-muros" dans tous les sens du terme : les flics sont victimes, enquêteurs et suspects, le tout au coeur de l'école de police de Nîmes. L'intrigue est très audacieuse, le mystère s'épaissit, soupçons et fausses pistes ne manquent pas. Bien sûr, tout ou presque s'explique dans un dénouement judicieux, rondement mené. L'enquête est donc franchement intéressante, d'autant qu'elle est écrite par un ancien policier. Donc point d'invraisemblances ici, on vit le quotidien des policiers et de l'école, l'enquête n'est pas bouclée comme par miracle en trois jours. Enfin, l'ancienne profession de l'auteur garanti un respect des procédures légales et policières. On approche presque le documentaire.

Venons en au "mais"... Un livre qui aurait reçu toute mes étoiles s'il avait été traité autrement... (une fois de plus me direz vous, oui, c'est un reproche que j'adresse souvent). Trop de personnages dans un roman tue... euh la concentration du lecteur ! En effet, il y a tellement de protagonistes, de grades et d'institutions policières cités que j'ai vite renoncé à retenir qui était qui et ou chacun se situait dans la hiérarchie, puisque chaque chef semble encore être chaperonné par un autre chef et ainsi de suite. De plus chaque personnage est parfois nommé par son nom, par son prénom, par son pseudonyme, voire par son grade. Ou encore, juste par "il", au moment où vous auriez eu fichtrement besoin de son nom pour vous rappeler à qui vous aviez affaire. J'y ai perdu mon latin même si j'ai gardé le fil de l'intrigue, mon plaisir s'en ai trouvé gâché. Certes, l'auteur a sans doute fait le choix de coller au maximum à la réalité policière, mais une réduction d'effectif n'aurait pas nuit à l'intérêt de l'enquête bien au contraire. Enfin, j'ai noté quelques maladresses dans le phrasé ou dans la succession des scènes et des lieux qui menacent parfois la fluidité de la lecture.

Au final, nous avons là un livre très intéressant, mais qui pêche par l'envie de trop bien faire je dirais. Il ravira les passionnés par l'institution policière (avec ses devants et ses dessous) et les enquêtes réalistes.

Je remercie Eva Grimal et Transit Editeur.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Geybuss 1558 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines