Magazine Culture

LE FILS DES BRULES de Laurent Brard

Par Phooka @Phooka_Book
LE FILS DES BRULES de Laurent Brard
Résumé:
Sarole. Une petite ville tranquille où il ne se passe jamais rien. Flic sans ambitions, au placard depuis douze ans pour avoir laissé se commettre le meurtre de la jeune Cécilia, Oscar Bellem est sur le point de mettre un terme à sa carrière. Dans cet endroit retiré, il espère oublier, tirer un trait sur le passé. Mais derrière son apparence tranquille, Sarole cache un secret. Une ombre se faufile entre les morts. Cécilia n'a jamais été aussi proche.L'avis de Dup:Il m'a bien plu cet Oscar Bellem, même si (ou parce que!) l'auteur ne l'épargne pas. Présenté d'entrée de jeu comme mou, indécis, fataliste. Aussi bien dans son métier que vis-à-vis de ses sentiments, il hésite en permanence. Il subit, encaisse, laisse glisser...une sorte d'osmose est passé entre lui et moi!Alors qu'il s'apprête à baisser les bras, tourner la page et abandonner son métier de flic (qu'il ne voyait de toute façon que comme une nécessité alimentaire d'ailleurs), les évènements le rattrapent. Il est contacté anonymement par une personne se faisant appeler "le fantôme" et qui lui rappelle que le meurtrier de Cécilia court toujours, qu'il pourrait très bien être à Sarole et que tout pourrait recommencer. Oscar Bellem va donc se replonger dans cette enquête, baclée il y a douze ans. Il se débat tout seul ou quasiment, avec ses états d'âmes, ses angoisses et ses hallucinations. Ses cauchemars bien réels emmêlent le tout et c'est avec plaisir que j'ai suivi ses pas tout du long de cette enquête bien chaotique. Au fil des pages on constate qu'Oscar Bellem n'est plus le même, il gagne en assurance, jusqu'à finir par donner des ordres à son patron alors même qu'il avait toujours fait profil bas.En revanche j'ai trouvé la coïncidence de Sarole un peu tirée par les cheveux, bien trop grosse donc peu crédible.Sarole n'a rien à voir avec la ville où s'est passé le meurtre de Cécilia. Oscar Bellem "finit" sa carrière dans ce petit patelin parce que sa petite soeur s'y est installée et comme par hasard, il va découvrir que c'est là que toute l'histoire, le drame de sa carrière, a démarré. Sans que cela ait gâché réellement ma lecture, je reste sur un sentiment mitigé: le hasard fait trop bien les choses en quelque sorte....Lecture faite en partenariat avec Livraddict et les éditions PLON
Et je me permets de vous encourager à venir lire les commentaires de ce billet car l'auteur lui-même s'explique quant à cet hasard qui m'a tant gêné. Et c'est un bon éclairage que je vous conseille vivement !

Editions PLONCollection nuit blanche256 pages17,90 euros

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Phooka 16646 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines