Magazine Conso

Les heures souterraines

Publié le 27 juin 2010 par Lorraine De Chezlo
LES HEURES SOUTERRAINESde Delphine de ViganRoman - 300 pagesEditions J-C Lattès - septembre 2009
Une femme, ingénieure dans une multinationale agroalimentaire, épuisée de devoir traverser chaque jour la région parisienne en transport en commun, est victime de harcèlement moral au travail, de la part d'un supérieur qui s'emploie à la remplacer. Jour après jour, l'inhumanité dont elle est victime la ronge, mais elle ne baisse pas les armes, même une fois reléguée dans le triste bureau près des toilettes, sans ordinateur. Dans cette ville, il y a aussi Thibault, médecin qui doit répondre aux appels d'urgence transmis par les standardistes du 15, pour porter secours à des personnes en détresse ou répondre à des appels injustifiés. Toute la journée, il lui faut garder patience dans les embouteillages... Mathilde et Thibault sont deux êtres ballottés par la vie laborieuse moderne.

Mathilde et Thibault "pourraient se rencontrer, se percuter, ou seulement se croiser" comme le dit la 4e de couverture, mais c'est leur solitude que décrit surtout Delphine de Vigan, solitude au travail (Thibault travaille sans l'entourage de collègue, uniquement par liaison téléphonique pour recevoir les informations des lieux où se rendre, Mathilde est forcée à l'isolement, elle est exclue par son supérieur Jacques de toutes les réunions, toutes les décisions...), solitude dans les déplacements quotidiens (en métro et RER pour Mathilde, où l'indifférence et la monotonie sont devenues si familières, en voiture dans les rues surchargées pour Thibault), solitude aussi dans leurs vies privées (Mathilde élève seule ses trois enfants et Thibault, célibataire, vient de renoncer à l'amour de Lila). Leurs corps les portent encore contre les agressions, contre la lassitude, contre le dégoût. Mais l'épuisement n'est pas loin.

Extrait :"Mathilde a cherché l'air, pour remplir ses poumons, l'air qui lui aurait permis de hurler ou de se mettre en colère. L'air manquait.- Afin d'éviter d'avoir à débrancher et rebrancher tout le matériel, Corinne utilisera dorénavant votre ordinateur. Nathalie a fait une sauvegarde de vos dossiers personnels sur un CD-Rom, vous pourrez le lui demander. Le service informatique devrait vous fournir un nouveau poste de travail dans les plus brefs délais. Des questions ?Le bruit s'était tu. Il y avait ce silence, entre eux, et cette sensation de vertige. Il n'y avait pas de mots."
Les heures souterraines est un roman qui dissèque certaines violences modernes ressenties dans le monde du travail. Sa particularité est de mettre en avant les souffrances de deux salariés qui ne font pas partie, dans l'imaginaire collectif, d'un milieu socio-professionnel fragile : les souffrances d'un médecin et d'une ingénieure cadre. Ce ne sont pas les difficultés financières ni la précarité qui les rongent, mais autre chose, un malaise, une déconsidération, un harcèlement psychologique, une usure mentale. Jamais dans un roman je n'ai lu de façon si détaillée et si réaliste la description du lent processus de harcèlement moral et de mise au ban d'une société. Ca m'a évidemment rappelé la lecture du Journal d'un médecin du travail, de Dorothée Ramaut.Cette découverte d'un roman de Delphine de Vigan et de sa plume au ton juste ancrée dans les réalités d'aujourd'hui m'a donné envie de récidiver...
Les avis de la blogosphère - Blog-O-BookUn extrait lu par Delphine de Vigan - Libération.fr

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lorraine De Chezlo 64 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines