Magazine Culture

Manfred Mann Chapter Three #2-Volume 2-1970

Publié le 29 juin 2010 par Numfar
Manfred Mann Chapter Three #2-Volume 2-1970

Manfred Mann Chapter Three #2 :

Manfred Mann : chant, claviers

Mike Hugg : chant, claviers

Steve York : basse

Craig Collinge : batterie

Bernie Living : saxophone

Brian Hugg : guitare

Dave Brooks : saxophone

Clive Stevens : saxophone

Sonny Corbett : trompette

Dave Coxhill : saxophone

Avec cette formation, le groupe tourne en 1969 et enregistre un deuxième album.

Pendant l'enregistrement de ce 2e album, Craig Collinge quitte le groupe.

Il est remplacé sur un titre par Andy Mcculloch (King Crimson), puis par Conrad Isadore.

Lorsque le groupe repart en tournée aux USA, Isadore est devenu le batteur officiel, et Bernie Living vient lui aussi de quitter le groupe.

Au mois de mai 1970, le Chapter Three tourne en Angleterre avec deux choristes, Linda Lewis et Liza Strike.

Puis c'est au tour de Conrad Isadore de quitter le groupe remplacé par Chris Slade (ancien batteur de Tom Jones).

Le 2e album "Manfred Mann Chapter Three Volume 2" sort en Octobre 1970, produit par Manfred Mann, Mike Hugg et Dave Hadfield.

Lady ace (M.Hugg)

I ain’t laughing (M.Hugg)

Poor sad Sue (M.Hugg)

Jump before you think (M.Hugg)

It’s good to be alive (Mann-B.Hugg)

Happy being me (M.Hugg)

Virginia (Mann)

Musiciens additionnels :

Jerry Field : violon (Poor sad Sue)

Harry Beckett : trompette (Poor sad Sue)

Andy Mcculloch : batterie (It’s good to be alive)

Conrad Isadore : batterie (Happy being me)

L’album, pourtant intéressant à plus d’un titre, est un flop complet et le groupe se sépare peu après sa sortie.

Manfred Mann et Mike Hugg se quittent après huit ans d'une collaboration particulièrement fructueuse.

Le Chapter Three laisse un troisième album (qui aurait dû s'appeler "Chapter Three Volume 3") inachevé dont un titre de Mike Hugg : "Messin'" qui sera retravaillé par le Manfred Mann's Earth Band en 1973.

En décembre 1970, Manfred décide de fonder un nouveau groupe qui reprendra d'abord le nom de Manfred Mann avant de prendre celui de Manfred Mann's Earth Band.

Manfred expliquera plus tard : "avec Manfred Mann j'étais enfermé dans un groupe pop et avec le Chapter Three j'étais enfermé dans un groupe de jazz. Le principe de l'Earth Band était de ne plus être enfermé du tout."

© Pascal Schlaefli


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Numfar 50 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte