Magazine Culture

Anthologie permanente : Eugenio De Signoribus

Par Florence Trocmé

Récit de la pudeur

je l’admets : nombreux les moments où
pour une réponse ardue ou élémentaire
j’égrène l’obscur en moi
j’ongle je gratte l’impôt
comme un prisonnier du dol
aspergé de peines verbales

je ne pense pas être le seul…
mais je suis là, regardez-moi,
étranger à vous aussi peut-être…
mais c’est la cire contre les maux
qu’un ego timide et fier
m’a mise dans la peau en guise de protection…

regardez !... entre les lames de rasoir et les hachoirs
combien elles sont contractées et déphasées les cordes
que j’essaie de retimbrer…
ah si en moi il y avait un moi plus entier…
plus vif dans le vif, un plus au-delà
du lacet ombilical !...

mais je suis là…et que ma nudité
vaille pour la tragédie qu’elle est

Eugenio De Signoribus, Ronde des convers, traduction, postface et commentaire de Martin Rueff, préface d’Yves Bonnefoy, Verdier, 2007, pp. 40-43

Racconto del pudore

Io ammetto : in molti momenti
per un’ardua o elementare risposta
sgrano lo scuro in me
unghio sgratto l’imposta
come un prigioniero del dolo
cosparso in stenti verbali

non penso d’essere il solo…
ma son qui, guardatemi,
forse anche a voi straniero…
ma è la cera contro i mali
che un ego timido e fiero
m’ha incarnato come a protezione…

guardate !... tra lamette e mannaie
tante costrette e sfasate corde
cerco di ritimbrare…
ah se in me fosse un più integro io,
più vivo nel vivo, uno più in là
del laccio ombelicale !...

ma sono qui…e la mia nudità
valga per la tragedia che è

note bio-bibliographique d’Eugenio De Signoribus

index de Poezibao
Revenir à la Une de Poezibao

Sur simple demande à f.trocme@poezibao.com, recevez chaque jour l'anthologie permanente dans votre boîte aux lettres électronique


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Anthologie permanente : Henry Bauchau

    Les promeneuses du soir Éloge Éloge des sommeils d’amies Éloge d’épouses de doges Et de stratèges villes grèges Ocrées de ceinturons de briques Éloge à pas de... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Henri Droguet

    Pour une fois, une petite note personnelle ! J’ai choisi ce poème pour plusieurs raisons en plus bien sûr de sa qualité littéraire. Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Wislawa Szymborska

    Dans le fleuve d’Héraclite Dans le fleuve d’Héraclite poisson pêche poissons, poisson équarrit poisson avec poisson tranchant, poisson construit poisson, poisso... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Pierre Reverdy

    Là ou là Les ailes sont restées prises, entre les volets clos. C’est un énorme oiseau qui se débat pour fuir ou la nuit qui tire sur les gonds. Le vent pousse... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Georges Perros

    Comment sont les autres Font les autres Vivent les autres Si c’est comme moi Et qu’ils font cette tête souriante quand je les vois Alors oui nous sommes tous... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Raymond Queneau

    Jardin oublié L’espace doux entre verveines entre pensées entre reines- marguerites, entre bourdaines s’étend à l’abri des tuiles l’espace cru entre artichauts... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Carson McCullers

    Alain Suied propose à Poezibao cette traduction inédite en cette année 2007 qui marque le quarantième anniversaire de la mort de Carson Mc Cullers mais aussi... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 17998 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines