Magazine Culture

Eugenio De Signoribus

Par Florence Trocmé

« Je crois que la poésie, en plus de la mémoire et de la mélancolie, est aussi pressentiment…, une vaste mer, émotive et perceptive, devant laquelle celui qui naît témoin est nu… le langage poétique est le tissu qui se forme tout autour de lui et se développe, il est son vêtement »

Eugenio De Signoribus est né en 1947 dans un village des Marches, Cupra Marittima, en Italie, où il vit toujours.

bibliographie
•en italien
Case perdute, 1986 et Il lavoro editoriale, 1989
Altre educazioni, Crocetti, 1991
Istmi e chiuse, Marsilio, 1996
Memoria del chiuso mondo, Quodlibet, 2002
Ronda dei conversi, Garzanti, 2005
Ces volumes seront repris en 2008 dans la collection "Gli Elefanti", chez Garzanti.
•en français
Après trois publications en revue (un extrait de Case Perdute dans Sud, "poésie du XXe siècle en Italie", 1992, traduction de Jacqueline Raybaud et d’André Ughetto, une traduction de Passage du millénaire dans le n° 109 de Po&sie, 2004 et enfin Sept poèmes d’Eugenio de Signoribus dans le Nouveau Recueil, automne 2006, paraît le premier livre en français :
Ronde des convers, préface d’Yves Bonnefoy, traduction, postface et commentaires de Martin Rueff, Éditions Verdier, 2007

un article de Ronald Klapka
sur le site des Éditions Verdier, son éditeur français, une note bio-bibliographique avec une photo et une belle présentation de Ronde des Convers
Une autre présentation du livre sur le site L’Italie à Paris


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines