Magazine Conso

Guides de survie, pour le Rambo ou le Robinson en vous

Publié le 29 juin 2010 par Conseilachat

Sujet en vogue depuis le succès de Koh Lanta, la survie se décline aujourd’hui en de nombreux supports : émissions télévisées plus ou moins mises en scène, reportages à sensation, forums spécialisés et livres de spécialistes reconnus ou auto-proclamés. Avec l’arrivée de l’été, la tentation de partir à l’aventure dans la nature renaît chez beaucoup de randonneurs désirant ajouter un peu d’adrénaline à leur passion ou chez des citadins inexpérimentés.

Si vous faites partie des aventuriers tentés, voici de quoi orienter vos lectures et faire votre choix parmi les nombreux guides disponibles, guides dont la qualité et l’intérêt varient énormément.

De très nombreux guides de survie sont disponibles, surtout si vous lisez l’anglais. Tous ne se valent bien sûr pas, loin de là.

Méfiez-vous tout d’abord des ouvrages arborant les logos des émissions les plus célèbres. Les participants de Koh Lanta n’ont rien à vous apprendre, si ce n’est comment jouer son rôle sur une île. Quant à Bear Grylls, il ne vise que le spectaculaire et ses produits dérivés n’ont guère de valeur autre que marchande.

Tournez-vous plutôt vers les grands noms qui ont pour eux un passé dans les forces armées (John Wiseman, Xavier Maniguet, Hugh McManners…) une expérience dans les endroits les plus inhospitaliers du monde (Ray Mears, Paul Provencher), une longue pratique de la survie (François Couplan, Christian Weiss, Dominique Le Brun)…

Vous aurez déjà, avec ces quelques auteurs, de quoi alimenter votre soif de connaissance. Mais vous découvrirez également que des conseils contradictoires y sont parfois donnés, ou que les explications restent brèves.

Le feu, base de la survie, et pourtant, bien peu d’explications

Alors que tous les guides insistent sur l’importance de savoir faire du feu, vous ne trouverez que peu d’explications sur la manière d’obtenir des flammes sans allumettes ou briquet.

Certains auteurs, comme Maniguet, semblent même faire l’impasse, ne se contentant que de quelques dessins bien peu descriptifs. Les explications des différents guides resteront plutôt énigmatiques. À vous de découvrir comment faire à partir des explications pour le moins succinctes… ou de toujours avoir un briquet sur vous, ce qui est plutôt dommage.

Le kit de survie

Les différents guides présentés vous apprendront à constituer un kit de survie comportant le minimum vital si vous veniez à être séparé du groupe, de votre sac, de votre véhicule… C’est un exercice incontournable et qui vous apprendra déjà beaucoup. Recoupez les différentes informations et suggestions pour adapter votre kit à votre manière de vivre les sorties nature et à vos pratiques : vtt, randonnée engagée, alpinisme, etc.

Des orientations différentes

Des plus catastrophistes à ceux orientés vers une vie en harmonie avec la nature, les guides de survie se déclinent dans une large gamme d’approches. Toutes ont leur intérêt, vous permettant d’aborder des notions allant de la gestion du stress à la gastronomie botanique.

Quelques incontournables, à prendre avec du recul malgré tout

Survivre, comment vaincre en milieu hostile par Xavier Maniguet

Derrière son titre aussi accrocheur qu’inquiétant, le livre de Xavier Maniguet vous permettra de découvrir la survie d’un point de vue médical, physiologique et psychologique. Les réactions du corps aux différents traumatismes et situations selon les environnements (jungle, mer, montagne, pays froids…) y sont clairement expliquées, pour vous permettre de comprendre à chaque instant ce qui se passe. C’est une vraie mine d’informations sur le fonctionnement du corps, les sportifs y puiseront avec intérêt.

Maniguet, Survivre, comment vaincre en milieu hostile
Maniguet, Survivre, comment vaincre en milieu hostile

Des conseils pratiques y sont aussi donnés, mais pas assez pour vous permettre de savoir quoi faire. Les moyens de soigner les principaux traumatismes et maladies y sont précisément décrits. Survivre est un incontournable parce qu’il vous expliquera la survie de l’intérieur, mais il n’est pas suffisant. La conclusion est par contre extrêmement intéressante, elle explique assez clairement ce qui pousse bien des personnes à se tourner vers le recours à la nature et vers la survie.

Aventure et Survie de John Wiseman

Le livre de Wiseman se concentre sur l’aspect pratique de la survie. Les moyens de se constituer un abri, de poser des pièges pour animaux, de soigner les problèmes les plus courants y sont expliqués et décrits. Là aussi, les différents environnements font l’objet de parties à part entière, pour vous donner les clés adaptées à chacun d’entre eux. Le point est mis sur les situations de catastrophe, sur les conditions extrêmes, tout comme c’est le cas de Survivre.

John Wiseman, Aventure et Survie
John Wiseman, Aventure et Survie

Manuel de survie par Dominique Le Brun

Là aussi, le côté aventurier est mis en avant. Les situations extrêmes occupent la majorité du livre. L’ouvrage reste assez généraliste, ne rentrant jamais dans les détails, frisant la superficialité par moments. Il intéressera ceux qui rêvent de robinsonnades, mais son intérêt reste assez anecdotique, quelques bons conseils le étant donnés ici ou là.

Dominique Le Brun, Manuel de survie
Dominique Le Brun, Manuel de survie

Ces ouvrages ont un côté intéressant par l’aspect d’aventure qui s’en dégage, mais il est pourtant bien difficile pour le randonneur lambda de se sentir foncièrement concerné par les informations données. La construction d’un abri et les quelques moyens de trouver de l’eau sont les points les plus intéressants, bien que trop succincts. Quant au feu, il reste le grand absent, alors que son importance est de nombreuses fois rappelée.

Une vision plus douce de la survie, plus réaliste aussi

Si les précédents guides offrent une vision assez extrême de la survie, les suivants se concentrent sur le rapport à la nature, sur des situations que tout randonneurs peut être amené à rencontrer, sur les moyens de se promener avec un minimum d’artifices dans le rapport à la nature.

Vivre En Pleine Nature – Le Guide De La Survie Douce par François Couplan

Bien plus proche des considérations du randonneur commun, l’ouvrage de François Couplan donne les moyens de se rapprocher de la nature en se passant de nombreux équipements et facilités. Ainsi, les plats lyophilisés, les conserves, les tentes lourdes sont laissés au placard au profit de plantes comestibles, d’abris de branches ou de nuits à la belle étoile… De nombreuses recettes sont donnés et vous permettront de vous nourrir à l’aide de ce que la nature met à votre disposition, à l’aide de ces plantes si méconnues et pourtant savoureuses.

François Couplan, Vivre en pleine nature
François Couplan, Vivre en pleine nature

Il s’agit de réduire son équipement afin de profiter d’un contact plus direct à la nature, principe salvateur à l’heure où l’équipement de randonnée se perfectionne et où il semble que la moindre sortie ne puisse se faire sans des kilogrammes d’équipement. Une explication relativement détaillée (plus précise que celles des ouvrages précédemment cités, mais encore succincte) est donnée pour qui désire allumer un feu sans briquet ou allumettes. Elle vous donnera de nombreuses pistes pour vous entraîner.

Le guide du robinson par Christian Weiss

Là aussi, l’auteur désire donner à chacun les moyens de s’épanouir en montagne, en forêt, dans la campagne… avec des méthodes simples. Il s’agit principalement d’apprendre à amadouer la crainte de la nature en apprenant à mieux la connaître. Christian Weiss donne quelques clés pour se construire un abri de fortune, un feu, pour savoir s’orienter sans boussole…

Christian Weiss, Le guide du robinson
Christian Weiss, Le guide du robinson

Muni de ces quelques informations, le randonneur n’aura plus peur de s’aventurer en forêt, de passer une nuit à la belle étoile pour profiter d’un ciel sans pollution lumineuse, de construire un affût et d’y passer quelques jours pour découvrir la vie de la faune dans toute sa richesse. Christian Weiss désire montrer que la nature n’est ni bonne ni mauvaise, elle est tout simplement, et il faut s’accommoder de cet état pour apprécier pleinement ses sorties et ne plus vivre un rapport d’opposition à la nature à chaque fois que vous traversez une forêt.

Bien d’autres ouvrages de référence existent : ceux de Ray Mears ou de Paul Provencher sont absolument incontournables… mais tout aussi introuvables. Si vous avez la chance de vous les procurer, dévorez-les de la première à la dernière page. Ces deux auteurs font preuve d’une humilité et d’un rapport à la nature absolument époustouflants. Vous avez beaucoup à apprendre d’eux et ils se montrent généreux en informations et anecdotes.

Rambo ou Robinson ?

Selon que vous recherchez l’évasion à travers des histoires de robinsons ou que vous désirez devenir vous-même un de ces robinsons au cœur de la nature, vous vous dirigerez vers des guides du survie extrêmes, tels ceux de Maniguet ou le guide de survie de l’armée américaine, disponible sur le net, ou vers des ouvrages proposant une approche plus douce, plus orientée vers un contact retrouvé à la nature. Vous trouverez de nombreuses déclinaisons et rééditions de bien des guides, Xavier Maniguet a publié nombre d’ouvrages sur la survie, la médecine en montagne… Les informations sont toutes regroupées dans Survivre. N’hésitez pas à les feuilletez pour vous assurez que vous y apprendrez quelque chose de plus.

N’hésitez pas non plus à parcourir les nombreux forums consacrés au sujet, surtout si vous lisez l’anglais, les Américains étant loquaces en matière de « Survivalism ». En français, le site Vie sauvage et Survie est la référence incontournable, d’autant plus que David Manise pratique lui-même régulièrement les sorties en nature et qu’il parle de ce qu’il applique, sans épate, avec une approche très saine, débarrassée des côtés militaristes qui gênent bien souvent sur d’autres sites ou lieux d’échanges en ligne.

Surtout, n’oubliez pas que la lecture de dizaines d’ouvrage ne vous sera d’aucune utilité si vous n’appliquez pas ce que vous y apprenez. C’est la pratique seule qui vous permettra d’acquérir les connaissances nécessaires à des sorties engagées en pleine nature, rien ne la remplacera. Vous comprendrez bien plus en une journée à pratiquer, à construire un abri, à allumer un feu… qu’en une semaine de lecture stérile. Alors réservez une petite place à l’ouvrage de votre choix dans votre sac à dos, et partez en appliquez les leçons.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Conseilachat 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine