Magazine Concerts & Festivals

Un lundi au FestiVoix… le calme après la tempête !!!

Publié le 29 juin 2010 par Yannpapas
Après les formidables soirées de vendredi, samedi et dimanche au FestiVoix, un lundi soir tranquille était le bienvenu pour se reposer un peu. La programmation de la soirée, peu à mon goût, plus une météo Un lundi au FestiVoix… le calme après la tempête !!!capricieuse, font que je n’ai pas grand-chose à vous raconter concernant ma nuit d’hier.
Alors, j’ai décidé de vous décrire la journée d’Un français au FestiVoix car je me suis rendu compte que pas mal de gens se demandaient vraiment ce que je faisais.
Je me suis levé à 9h mais j’avais été réveillé à 8h par l’entreprise venue pomper les cuves des caravanes dans lesquelles nous dormons (comme s’il n’y avait pas une heure plus appropriée pour le faire…). Après une douche rapide, j’ai visionné et sélectionné les photos et vidéos prises la veille, et que j'utilise dans mon article du jour et sur ma web télé. Il faut vous dire que je prends plusieurs centaines d'images par jour et que le tri est assez chronophage.
A 10h, j'avais rendez-vous avec un patron de bar du centre ville pour une interview.Un lundi au FestiVoix… le calme après la tempête !!! A 10h30, j'étais de retour au bureau des communications (où vous pouvez me voir avec Guillaume et Michaël, mes deux comparses), sur le site principal, pour traiter et monter ma chronique quotidienne, Un français squatte au FestiVoix.
Je ne vais pas vous mentir, celle d'aujourd'hui a été tournée dimanche. J'ai trouvé une nouvelle possibilité de logement mais je n'ai pas vraiment de chance en ce qui concerne ma recherche de blonde :
Vraiment sympa cette Julie !!!
Vers 11h, j'ai commencé à rédiger mon article sur la soirée de la veille. Cela me prend entre 2 et 3 heures. Je m'accorde tout de même un quart d'heure pour dîner vers 12h30 et je poste mon article vers 14h pour que mes lecteurs français puissent le lire pas trop tard.
En début d'après-midi, j'essaie de passer un moment avec un des permanents du FestiVoix pour réaliser une entrevue. Hier, c'était Steve, le Responsable de la Sécurité. Entre 15 et 16h, je m'accorde une pause. Je vais me balader en ville ou, comme hier, je rentre faire un tour "à la maison" pour passer un petit moment avec Claudia.Un lundi au FestiVoix… le calme après la tempête !!!
Ensuite, je rentre au bureau pour finaliser mon article sur les coulisses du FestiVoix et je le mets en ligne.
A 17h30, les hostilités commence avec les scènes des Voix Publiques, réparties un peu partout dans la ville. Hier, j'ai retrouvé mes nouveaux chums, Les Mallèchés, qui jouaient à la sortie du tunnel d'accès au site principal. Ils sont vraiment excellents :
Vers 18h30, je suis allé souper à la cantine des bénévoles avant d'aller dire bonjour à des amies au loges corporatives.
La soirée Un lundi au FestiVoix… le calme après la tempête !!!qui a suivi fut tranquille et humide. Comme vous le savez si vous suivez mon blogue, je ne suis pas un grand fan des chanteuses à voix, donc la programmation d'hier n'était pas vraiment ma tasse de thé.
Annick St-Pierre, une chanteuse trifluvienne, assurait la première partie du spectacle. Je dois reconnaître qu'elle était visiblement très heureuse d'être là et que ça s'est ressenti au niveau de sa prestation.
Je vous propose une version sympa de la toune de Marvin Gaye, Ain't no mountain high enough :
Son show a été interrompu par un orage, bref mais intense. Heureusement, les organisateurs avaient anticipé en demandant au public de s'abriter sous le tunnel. Vingt minutes après, il ne pleuvait plus et les gens sont revenus pour assister à la fin du spectacle.
Après Annick venait la vedette de la soirée, Nadja, une autre chanteuse soul avec une voix puissante. Voici son interprétation de Money (That's what I want) :
Désolé pour le son mais j'étais juste devant les baffles...
En fait, mon spot préféré, pour filmer, est la piste de danse située au bas de la tribune VIP. Samedi soir, Olivier Magnan de JayDance Productions, un excellent reporter qui couvre l'ensemble des concerts du FestiVoix avec beaucoup d'énergie et de talent, m'a capturé en train de filmer. Il a eu la gentillesse de m'envoyer la vidéo pour que mes lecteurs puissent me voir dans mes œuvres :
Formidable, non ?Un lundi au FestiVoix… le calme après la tempête !!!
Pour en revenir à Nadja, son concert a commencé tard à cause de la pluie mais cela lui a rendu service car elle chantait, juste avant, au Festival de jazz de Montréal et elle est arrivée plutôt à la bourre.
Elle y faisait la première partie de Smokey Robinson dont elle nous a interprété une chanson, Who's Lovin' You :
Après le concert, je suis allé tranquillement me coucher, vers minuit et demi, dans la roulotte au bord du fleuve (un jour, je vous parlerai de cette caravane) dans laquelle j'ai élu domicile pendant le FestiVoix... un squatt, en quelque sorte.
Ce soir a lieu un rendez-vous que je ne veux pas manquer, Pépé se produit sur la scène des Voix Rock avec son spectacle Pépé Goes Français. On va bien se marrer...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Yannpapas 1906 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte