Magazine Culture

Hubert & Kerascoët – Miss pas touche Tome 1 et 2

Publié le 29 juin 2010 par Aventuresheteroclites

Je ne suis pas du tout attirée par les BD à la base, mais comme le principe qui m’a motivée à ouvrir ce blog c’était de partir dans des aventures culturelles hétéroclites, de découvrir d’autres univers, j’ai tenté le coup en choisissant cette série, recommandée ici.

Tome 1 – La Vierge du bordel (Dargaud, collection Poisson Pilote – 2006)

Hubert & Kerascoët – Miss pas touche Tome 1 et 2
Dans le Paris des années 30. Blanche et sa soeur Agathe sont bonnes et logent dans la maison. Si Agathe aime flirter, sortir danser dans les bals populaires, Blanche est timide, réservée. Elle dit souvent à sa soeur de se méfier d’un tueur qui rode le soir, « le boucher des guinguettes ». La chambre qu’elles occupent est vétuste, et une fissure s’ouvre, s’ouvre, à tel point que Blanche peut entendre des bruits. Elle observe : le tueur vient de massacrer une nouvelle victime. Agathe, en observant à son tour, se fait surprendre et tuer sur le coup. Blanche est virée, jetée à la rue, seule au monde. Bien décidée à venger la mort de sa soeur, elle se fait engager dans un bordel (tout en restant chaste, tout un métier!) pour enquêter. Elle deviendra « Miss pas touche ».

Aventures cocasses, personnages hauts en couleurs, Blanche est très expressive, ça se lit comme de rien et j’ai passé un moment sympa avec cette petite miss qu’il ne faut pas trop énerver quand même.

→ Vous pouvez cliquer sur la couverture pour feuilleter un extrait sur le site de l’éditeur.

• Tome 2 – Du sang sur les mains (Dargaud, collection Poisson Pilote, 2007)

Dans lequel on retrouve Blanche, qui a pris de l’assurance et ne joue plus sa mijorée. Elle doit retrouver celui qui a tué sa soeur, et prend tous les risques pour le découvrir.

Elle soupçonne un client du bordel dans lequel elle tient toujours son rôle de Miss pas touche, nouvelle attraction du Pompadour.

Oiseaux de paradis, filles de la nuit, escrocs, maqs, y compris l’homme-femme Jo, on est dans l’ambiance des mauvaises maisons du début du siècle, avec une grosse touche d’humour qui écarte toute confusion, on n’est pas dans le graveleux.

Est-ce Monsieur, le gérant de la maison? Le Rouquin, qui avait osé braver l’interdit et la toucher? Ou Joli-Coeur, ce bon client?


Filed under: BD, Bouquins

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aventuresheteroclites 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine