Magazine Culture

Biblio-surveillance

Par Kotkot

Nouveau concept : la biblio-surveillance.

On trouve ça dans la brève parue sur le site de l'Enssib , laquelle a été abondamment relayée sur les réseaux sociaux. Elle est titrée exactement : " La direction de la BM de Toulouse sous surveillance"

Petite exégèse.

- la "BM de Toulouse n'existe pas" : c'est une BMVR, notion que les membres de l'ADBGV et de l'association ne peuvent ignorer. Soyons précis.

La transparence des communiqués.

- pour l'ADBGV,"limiter le profil d’un directeur de bibliothèque à l’administration et au management, si importants soient-ils, ne peut conduire qu’à la réduction des objectifs et des services proposés". Il y a en ce moment bien des bibliothèques touchés par la "réduction" et pourtant dirigées par des conservateurs. Ne pas oublier que les bibliothèques publiques sont généralement des services de collectivités et soumises, comme les autres, à des règles de gestion, des plans de développement avec objectifs, etc.. On parle ici d 'argent public dont sont comptables les élus; une association en a même fait le thème de son congrès.

- L'Enssib relaie les positions de l'ADBGV et de L'AAEE (Association des anciens élèves de l'enssib). Mais où est le communiqué de l'AAEE ?

- Petite question : pourquoi cette nomination n'a-t-elle pas été annoncée le 7 mai par l'ADBGV  avec les autres nominations de directeurs, dont voici le texte intégral :

"Mutations et nominations de Directeurs

Mutations et nominations de Directeurs à partir du 1er septembre 2010, sont nommés Monsieur Serges Bouffanges à la BMC de Bordeaux, Madame Isabelle Ramon à la BMC de Colmar, Rodolphe Leroy à la BMC Dole, Anne-Françoise Blot à la BMC d'Orléans."

Est-ce à dire que la nouvelle directrice de la BMVR de Toulouse sera "persona non grata" dans cette association  ?

Pourquoi tant de passion ? (corporatisme exclu)

Sans prendre position sur le fond (parce que je n'ai vraiment aucun titre pour le faire, même si j'ai une opinion là-dessus), je sais que selon le code général des collectivités  "le Maire nomme et pourvoit à tous les emplois".

La définition des missions telle qu'on peut la  lire ici n'est pas en contradiction avec la décision. Et à lire le descriptif d'un cycle de  formations proposées par le CNFPT , est mise en avant "la fonction stratégique".

Quant à l'affirmation selon laquelle "un directeur bibliothécaire est plus armé pour comprendre les multiples enjeux de la société de l’information, avec une vision d’ensemble des problématiques liées à l’évolution du monde des bibliothèques et des pratiques culturelles", je laisse à l'Adbgv la responsabilité de cette déclaration. Ayant des yeux pour voir et des oreilles pour entendre, il serait un peu vain de prétendre que la présence de "directeur bibliothécaire" a permis et permettra à toutes les bibliothèques de changer, sans un sérieux coup de main , à l'aune des mutations importantes du contexte culturel actuel.

Cet ostracisme semble bien singulier, même si on peut comprendre combien le corps des conservateurs (Etat ou territoriaux) est surpris de cette décision de nomination.

J'ai déjà donné mon avis sur les rapports collectivités-bibliothèques et sans me draper dans le film autocollant de la vertu, je remercie d'avance celles et ceux qui auront compris que j'essaie de dire que l'essentiel est à la fois ici et ailleurs, autrement dit dans une culture de projets, acceptant qu'à un moment donné - et sans a priori - viennent au secours des bibliothécaires des professionnels mieux équipés en ce moment pour un changement sur un territoire donné. En souhaitant que la biblio-surveillance s'exerce des deux côtés et que dans quelque temps, on fasse un bilan de cette nouvelle expérience de conduite du changement.

Le débat reste ouvert.

A suivre...

edit prémonitoire : le billet de B Calenge Polyvance du bibliothécaire : encore une ambiguïté ?

edit nombreux : le débat est donc ouvert

Apparemment ce billet a ouvert les portes d'une loghorrée abondante, c'est le moins qu'on puisse dire.

- Dans le désordre, A la Toison d'or, pour un billet intitulé " de quoi les bibliothécaires sont-ils des professionnels ? "

- Dindon travesti pour un billet "l'administrateur en BM... quelle histoire !" /

- Des Bibliothèques 2.0 pour un libelle "Pourquoi un administrateur à la direction d'une bibliothèque du'ne BM est une bonne chose"

- Ensuite on passe dans d'autres sphères. Nicomo salue l'arrivée de la nouvelle directrice par un "Bienvenue à Toulouse"  ce qui ne manque pas de piquant quand on sait qu'il y est depuis quelques semaines ; on aura donc hâte de le voir rencontrer la nouvelle directrice pour officialiser son arrivée. Donc Bienvenue à Nicomo :-)

- "Chroniques d'un échec annoncé" du Nombril de Belle Beille revient aux prolégomènes de l'affaire.

edit 5 juillet par Pinitinblog :   Ce dont les bibs ont besoin


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kotkot 143 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines